• A la Une de vos journaux ce matin -par Eric Delvaux

__

  • Ce qui fait débat dans la presse- par Eric Delvaux

__

  • Un jour sur la toile- par Hélène Chevallier __

Tu m'aimes? Alors donne-moi ton mot de passe! Selon un article du New York Times la preuve d'amour ultime pour les ados c'est l'échange de mot de passe de comptes mail ou Facebook.

Le mash-up Hello! Prenez des extraits de films, mettez les bouts à bout sur un tapis musical et vous obtenez un des tubes de Lionel Richie :

Internet en grève. Pour lutter contre les projets de loi SOPA et PIPA, des milliers de sites dont les plus connus Wikipedia (version anglophone), Boing Boing ou Reddit seront inaccessibles aujourd'hui. Interview de Christophe Henner de Wikimedia France. Plus d'information sur le site de la grève sopastrike.com

  • La chronique politique

Mélenchon veut bouffer le capitaine de pédalo ! - par Anna Cabana, grand reporter au Point

__ __

Ça n’arrive pas souvent, que je vous parle de Mélenchon, mais là, il se passe quelque chose autour du candidat du Front de gauche. Une dynamique, une chimie. Une cristallisation, comme on dit en amour. L’inverse de ce qui se passe autour de François Hollande. Autour de Mélenchon, il y a un engouement.

Jeudi dernier, 3.2 millions de téléspectateurs ont suivi son émission sur France 2. Samedi, à Nantes, il s’est fait ovationner par 6.000 personnes. Ce soir, il est au palais des Sports de Metz et il compte bien casser la baraque. Désormais, lui que les sondeurs créditent de 7,5% des voix, fanfaronne en disant que son « passage au-dessus de 10% est imminent. » C’est en effet plus que probable. Selon la dernière enquête BVA pour France Inter, Orange et L'Express , il disposerait d'un « potentiel de vote » de 23%.

-Cela veut dire que près d’un quart des Français pourrait voter pour lui ?

Et oui, Mélenchon-le-tribun-trublion est entré dans le quinté de tête de la présidentielle. Cette percée n’a échappé ni à François Hollande ni à Nicolas Sarkozy. Côté Hollande, on s’inquiète que Mélenchon puisse grignoter des voix censées se porter sur le candidat socialiste. Ils ont raison de se ronger les sangs : après avoir réussi à boulotter le Parti communiste, Mélenchon veut bouffer le capitaine de pédalo. Or, il a de l’estomac…

L’ex sénateur socialiste qui ne sort plus sans nouer autour de son cou une cravate rouge sang entend être le grand réconciliateur du peuple de gauche, le trait d’union entre les communistes et les socialistes, l’artisan d’un congrès de Tours à l’envers. Rien que ça !

__

- Et côté Sarkozy, on en pense quoi ?

Oh, les lieutenants du Président sont très contents de pouvoir se servir de Mélenchon pour mieux enfoncer Hollande. « Hollande imite Thierry Le Luron qui imite Mitterrand, alors que Mélenchon est naturellement mitterrandien. » C’est ce que m’a dit un proche de Sarkozy. Ces compliments sont tout sauf désintéressés : Mélenchon rend service à Sarkozy en prospérant au détriment de Hollande. A la faveur de cette poussée de Mélenchon, les sarkozystes se prennent à rêver d’une élimination de Hollande au soir du premier tour. Un éminent conseiller du président estime que « la logique politique, c’est un second tour Sarkozy-Marine Le Pen. » Ce scénario ne serait pas pour déplaire aux amis de Sarkozy.

Une chronique réalisée en partenariat avec Le Point

Le Point logo
Le Point logo © Radio France
Le Point logo
Le Point logo © Radio France
  • L'histoire du jour- par Eric Delvaux

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.