A la Une de la presse ce matin

Par Eric Delvaux

Le Figaro : Les indécis. A trois jour du premier tour, 1 Français sur 4 ne sait pas encore pour qui il va voter.

L'Humanité : Le projet du Front de Gauche qualifié d'ambitieux et humain

Libération : "La menace", Marine Le Pen pourrait être au premier tour avec un score comparable à celui de son père en 2002

Les Echos : Menace sur le crédit en Europe

La Croix : les intégristes catholiques sont-ils prêts à rentrer au bercail ?

Débat autour du "cas Etienne Mougeotte"

Ce qui fait débat, par Eric Delvaux

Quel avenir pour Etienne Mougeotte, le patron du Figaro , si la gauche arrivait au pouvoir dans trois semaines ? L'UMP parlait hier de chasse au sorcières en dénonçant des méthodes staliniennes de François Hollande, accusé d'avoir envoyé des émissaires auprès de Serge Dassault pour réclamer la tête du patron du Figaro .

Un jour sur la toile

Par Hélène Chevallier

- Les hommes viennent de Foursquare et les femmes de Facebook. C'est le nom d'une étude sur les réseaux sociaux réalisée auprès de 10 000 européens. Selon elle, Les femmes utilisent beaucoup plus les réseaux sociaux que les hommes, 65% d'entre elles y vont une fois par semaine contre 51% pour les hommes. Leur utilisation est également différente : les femmes les utilisent pour lire des messages, regarder des photos ou commenter les profils d'amis alors que les hommes préférent eux utiliser les réseaux sociaux pour dire où ils sont et surtout exprimer leurs opinions via leurs status, blogs ou sur les forums. Le site Atlantico.fr va lui un peu plus loin en expliquant que cette différence serait due aux hormones du cerveau.

- L'inventeur du web à Lyon. La ville accueille toute la semaine le www2012, une conférence internationale où développeurs, chercheurs, entreprises réflêchissent à l'avenir d'internet. Une conférence dont l'événement été hier la Keynote de Tim Berners-Lee. Inconnu pour le grand public, il est l'inventeur du world wide web, des liens hypertextes, des adresses internet, du http, du language html ou encore de l'un des premiers moteurs de recherche. Sir Bernard Lee s'exprime aujourd'hui régulièrement sur sa vision de l'Internet. Connu pour sa défense d'un internet libre, il s'est dit inquiet hier de la multiplication des lois pour contrôler internet dans les démocraties.

Dans cette étude réalisée auprès de 10 000 internautes européens... les femmes utilisent beaucoup plus les réseaux sociaux que les hommes, 65% d'entre elles y vont une fois par semaine contre 51% pour les hommes... et surtout l'utilisation n'en est pas la même... Nous aurions plutôt tendance Audrey a y aller pour lire des messages, regarder des photos ou commenter les profils de nos amis... Alors que Guillaume et Eric eux préférent utiliser les réseaux sociaux pour dire où ils sont et surtout exprimer leurs opinions en mettant à jour frequemment leur status, en ayant un blog ou en fréquentant beaucoup les forums... Le site Atlantico.fr va lui un peu plus loin en expliquant que cette différence serait dû aux hormones du cerveau... Une question de dopamine... ET là on en revient à la préhistoire... De par leur instinct de chasseur Les hommes sont programmés pour atteindre un but en particulier, le plus rapidement possible. Les femmes, elles, sont les garantes de la cohésion du groupe. Elles doivent s'assurer une impression de continuité, d'où cette perpétuelle recherche de nouveau contenu... Dans cette étude réalisée auprès de 10 000 internautes européens... les femmes utilisent beaucoup plus les réseaux sociaux que les hommes, 65% d'entre elles y vont une fois par semaine contre 51% pour les hommes... et surtout l'utilisation n'en est pas la même... Nous aurions plutôt tendance Audrey a y aller pour lire des messages, regarder des photos ou commenter les profils de nos amis... Alors que Guillaume et Eric eux préférent utiliser les réseaux sociaux pour dire où ils sont et surtout exprimer leurs opinions en mettant à jour frequemment leur status, en ayant un blog ou en fréquentant beaucoup les forums... Le site Atlantico.fr va lui un peu plus loin en expliquant que cette différence serait dû aux hormones du cerveau... Une question de dopamine... ET là on en revient à la préhistoire... De par leur instinct de chasseur Les hommes sont programmés pour atteindre un but en particulier, le plus rapidement possible. Les femmes, elles, sont les garantes de la cohésion du groupe. Elles doivent s'assurer une impression de continuité, d'où cette perpétuelle recherche de nouveau contenu... ### Nicolas Dupont-Aignan : l'invisible candidat de la présidentielle

La chronique politique de Guillaume Roquette, de l'hebdomadaire Valeurs Actuelles

Nicolas Dupont-Aignan fait partie de cette catégorie que l’on appelle, avec un peu de condescendance, les « petits » candidats, ceux que les sondages créditent de moins de 2 % des voix, comme Poutou, Cheminade, ou Nathalie Arthaud.

Pourtant, Nicolas Dupont-Aignan n’est pas un petit candidat comme les autres, parce qu’il ne représente pas un courant de pensée marginal. Il incarne ce qu’était le gaullisme avant Jacques Chirac, avant que le RPR ne se transforme en un parti « attrape-tout » qui allait draguer les électeurs de l’UDF pour permettre à son chef de s’installer à l’Elysée. Dupont-Aignan, c’est le gaullisme de Philippe Séguin contre celui d’Alain Juppé, celui qui a dit non à Maastricht au nom de la souveraineté française, celui qui refuse le dogme du libéralisme et croit encore à l’Etat.

- Alors pourquoi, avec des thèmes a priori porteurs, est-il si peu suivi ?

Parce que Marine Le Pen ne lui laisse aucun espace, un peu comme les arbres trop touffus sous lesquels rien ne peut pousser. Comme Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan veut sortir de la zone euro ; comme elle, il veut rétablir les droits de douane pour mettre en place un protectionnisme. Mais la candidate du Front National le dit plus fort, avec un discours sur l’islam et l’immigration qui donne à l’ensemble de ses propositions un énorme impact.

Et puis, les électeurs de droite qui pourraient voter pour Dupont-Aignan ont du mal à comprendre sa stratégie. Contrairement à un Jean-Luc Mélenchon qui appellera à voter Hollande au second tour, Nicolas Dupont-Aignan a déjà dit qu’il refuserait de voter pour « un charlatan, quel qu’il soit ». En renvoyant dos à dos, Sarkozy et Hollande, il se condamne lui même à rester un marginal.

Sa stratégie de rupture avec la droite est d’autant plus difficile à tenir que le candidat Sarkozy a quasiment rejoint ses thèses lorsqu’il veut remettre en cause les accords de Schengen ou diminuer de 50% l’immigration légale. Mais Dupont-Aignan est avant tout un gaulliste et vous savez ce qu’écrivait le grand homme : « la solitude était ma tentation, elle est maintenant mon amie ».

Une chronique réalisée en partenariat avec l'hebdomadaire Valeurs Actuelles

Valeurs actuelles
Valeurs actuelles © Radio France

Les images chocs de Mouss Diouf

L'histoire du jour, par Eric Delvaux

C'est un reportage qui commence à faire couler beaucoup d'encre. Sa diffusion est prévue sur M6 samedi prochain. Les premières images de l'acteur diminué, cloué sur son lit, trois ans après son accident cérébral. Faut-il diffuser les images de l'acteur à ce point diminué ?

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.