• A la Une de vos journaux ce matin -par Manuel Ruffez

__

  • Ce qui fait débat dans la presse - par Manuel Ruffez

__

Les deux hommes politiques de l'année

J’ai l’honneur de vous annoncer que la première récompense revient à François Fillon. Ce choix peut sembler surprenant car le Premier ministre ne tient pas le haut de l’affiche en cette période de pré-campagne. Mais François Fillon est finalement celui qui aura été le plus visionnaire. Rappelez-vous ce qu’il disait en septembre 2007 : « la France est un état en situation de faillite ». C’est quasiment, d’ailleurs, ce qu’on retiendra de son séjour à Matignon. Mais ce n’est pas rien lorsqu’on voit la crise de la dette que traverse notre pays aujourd’hui et qui plombe notre économie. Cette déclaration lui avait d’ailleurs valu une sérieuse remontrance de Nicolas Sarkozy. Le chef de l’Etat a dû, tardivement mais sûrement, se rallier à son Premier ministre sur ce point.

Et puis François Fillon -sauf surprise et en ces temps de crise, tout est possible- inscrira son nom dans l’histoire de la Vème République pour avoir accompli un quinquennat complet. Le contraste avec Nicolas Sarkozy est tel, que rien ne laisser présager d’une telle longévité. Mais il s’est finalement rendu incontournable au chef de l’Etat.

__

- A égalité, dans ce palmarès, un autre François !

Il ne s’agit pas de François Bayrou. Qui sait ? Peut-être sera-t-il l’homme de 2012, mais c’est loin d’être gagné. La seconde palme revient ex-aequo à François Hollande. Imprévisible durabilité de Fillon, mais également imprévisible candidature de l’ancien premier secrétaire du Parti socialiste. Il y a tout juste un an, qui pensait vraiment qu’il représenterait les socialistes à la présidentielle ? Lui, peut-être, et encore, pas sûr. Juste après la sortie de jeu de Dominique Strauss-Kahn dans les conditions qu’on connaît, il n’apparaît pas tout de suite comme un remplaçant indiscutable. Loin de là.

Certains, à gauche comme à droite, ne donnent pas cher de sa peau face à Martine Aubry. A force de ténacité, François Hollande a fini par s’imposer et il a aujourd’hui des chances de pouvoir accéder à l’Elysée.

- Pour ces deux François, 2012 est une année cruciale

C’est un autre point commun entre eux : cette année 2012 est cruciale. François Hollande transformera-t-il l’essai ? Il a la lourde de tâche de rompre la spirale de la défaite des socialistes à la présidentielle.

Pour François Fillon, il va falloir réussir sa reconversion. Autrement dit, son parachutage à Paris. Devant lui, la mairie de Paris et peut-être, en 2017, une candidature à la présidentielle. François Fillon a jusque là toujours évolué dans l’ombre d’un autre : Philippe Séguin puis Jacques Chirac et enfin Nicolas Sarkozy. L’enjeu pour lui est de voler de ses propres ailes. Une émancipation accomplie par François Hollande. Seul et contre tous.

Une chronique en partenariat avec l'hebdomadaire L'Express

L'Express
L'Express © Radio France
  • Le conseil d'Audrey Pulvar

A lire dans Libération ce matin, le point de vue de deux libraires, Isabelle Mayo à Lyon et Patrick Bousquet à Paris, qui s'élèvent contre la hausse de TVA sur le prix du livre prévue par le gouvernement.

"Nous sommes à l'agonie, expliquent-ils, et le développement des sites d'achat de livres sur Internet enfoncent les derniers clous du cercueil des librairies traditionnelles". Plus qu'un point de vue, c'est un cri de désespoir que lance la libraire lyonnaise.

Elle raconte que la librairie est ouverte 50 heures par semaine, elle ne ferme que deux semaines début août.

Lisez ces deux tribunes ; après cela, vous ne regarderez plus votre libraire de la même façon et peut-être même hésiterez-vous à commander un livre d'un clic sur Internet.

  • L'histoire du jour - par Manuel Ruffez
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.