• A la Une de vos journaux ce matin -par Manuel Ruffez

__

  • Dans les pages médias - par Manuel Ruffez

Le documentaire" Looking For Nicolas Sarkozy"

de William Karel

Ce soir sur Arte, 20H40

__

  • La chronique politique

La dernière proposition d'EELV : la semaine de 32h - par Etienne Gernelle, directeur de la rédaction du Point

__

Le Père Noël est de retour, il s’appelle Eva Joly. La dernière trouvaille des écologistes est la blague de cette fin d’année.

Le monde nous enviait déjà bien peu les 35 heures, qui, avec leurs cortèges d’exonérations en tout genre, coûtent environ 12 milliards d’euros par an.

Un piège ruineux qui est aujourd’hui très difficile à détricoter. Quand Nicolas Sarkozy a voulu s’y attaquer, en défiscalisant les heures supplémentaires, il n’a fait qu’alourdir la facture de l’opération, en ajoutant une niche fiscale à 4,5 milliards.

Résultat, la France est le seul pays au monde où l’Etat paye pour que les gens travaillent moins, et paye encore pour que les gens travaillent plus.

Alors, on les fait, ces 32 heures ? On remet le doigt dans la machine infernale ? Allez, tant qu’on y est, ajoutons donc quelques dizaines de milliards de plus dans le lac.

Après tout, comme chacun sait, les finances publiques sont florissantes.

- Mais cela pourrait se discuter, dans le cadre d’un projet de société

C’est vrai, on pourrait même dire que c’est un peu la fonction des écolos dans le débat public que de sortir des idées un peu décalées. On pourrait dire aussi que le fil rouge de leur pensée, c’est la décroissance, et que de ce point de vue, les 32 heures, ça colle assez bien. Ajoutons que les 32 heures, c’est un moyen assez radical pour la provoquer, la décroissance.

Je me moque, mais au fond, cette position a une logique. C’est la logique du « pouce, on ne joue plus ». La Chine travaille jour et nuit pour devenir la première puissance mondiale, le Brésil décolle, l’Afrique aussi, mais nous nous dirions « stop ». On quitterait la course.

Ce n’est pas la position majoritaire en France. La droite et la gauche veulent en général la réindustrialisation, et une France puissante.

Mais il y a des gens qui pensent qu’on peut refuser la compétition. Ce n’est pas nouveau. C’était le club de Rome, il y a 40 ans, et plus récemment… Michel Houellebecq.

La France qu’imaginait Houellebecq l’an dernier dans La Carte et le Territoire , c’était une France sans industrie, une France des maisons d’hôtes, dédiée à l’art de vivre et aux produits du terroir, une France qui subsisterait grâce aux touristes chinois et indiens, qui eux – les fous – auraient décidé de travailler plus.

Houellebecq aurait-il inspiré Joly ? Pourquoi pas. Là, on comprendrait mieux. Les 32 heures ? De la littérature de science-fiction.

Une chronique réalisée en partenariat avec Le Point

Le Point logo
Le Point logo © Radio France
Le Point logo
Le Point logo © Radio France
  • L'histoire du jour - par Manuel Ruffez

"Les ventes d'aspirateurs robots s'envolent en France", à lire dans les pages saumons du__ Figaro

  • Le conseil d'Audey Pulvar

Des courts-métrages à voir sur DailyMotion aujourd'hui, en ce jour le plus court de l'année

et notamment "Zombin Laden" (lien ci-dessous)

Les liens

Zombin Laden (court métrage)

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.