L'actualité en rouge ce matin. Le rouge de Benoît XVI, du Père Noël, de la colère de l'opposition en Egypte ou encore du FMI en France. Le rouge, encore, du costume de Super Mario, en Italie. Ou enfin le rouge de l'interdit : celui de l'alcool au volant. Va-t-on vers une tolérance zéro ?

En gros plan à la Une du Parisien , un éthylotest. « Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts » : un slogan, mais peut-être plus pour longtemps. Le Conseil national de la sécurité routière étudie l'hypothèse d'une interdiction totale pour les 18-24 ans. La mesure est loin de faire l'unanimité. Il ne faut pas faire du sur-mesure pour les jeunes, déplore par exemple la présidente de la ligue contre la violence routière.

Pour Libération : « les Frères règnent en famille ». Il est question de l'Egypte, bien sûr, et du référendum ce week-end sur le projet de constitution des islamistes. Un « oui » entaché de fraudes avec une forte abstention, article complet sur les enjeux du scrutin.

L'autre visage en médaillon, un peu partout dans vos journaux ce matin, c’est celui de... Super Mario ! En clair : Mario Monti. Après sa démission, le chef du gouvernement italien a donc tenu sa conférence de presse hier soir ; il n'est pas candidat aux élections de février, mais se tient prêt quand même. Mario Monti a été jusqu'à proposer un programme réformateur.

Au chapitre économique toujours, le FMI sonne l'alarme avec ses prévisions plutôt sombres pour 2013. Déficit en France de 3,5% selon le FMI, ce qui n'empêche pas le gouvernement de maintenir le cap et notamment celui des réformes, c'est à la Une des Echos . Au registre politique : Le Figaro revient sur la polémique entre Tapi et Montebourg. Le Parisien , lui, nous dit que des députés socialistes réclament une enquête parlementaire sur le rachat du groupe Hersant.

Mais ce qui fait les gros titres ce matin -impossible d'y échapper bien sûr-, c'est Noël. Le bon cadeau à la dernière minute toujours dans Le Parisien , les chèques cadeaux et autres coffret loisirs en première ligne.

Dans Libé , version plus... sociale, disons. « Le Père Noël, c'est la barbe », deuxième titre du journal ce matin. Un job dur dans les supermarchés et les grands magasins. Le Père Noël est précaire et souvent payé au Smic. Et en plus, les critères sont sélectifs : « il faut qu'il ait la tronche, c’est-à-dire bien rougeaud et rondouillard, le moindre détail est important », explique par exemple le directeur de cette entreprise spécialisé, enquête sous les jupes du Père Noël dans Libé .

Le quotidien La Croix consacre, lui, sa Une à tous ces bénévoles qui se mobilisent auprès des plus démunis et puis encore incontournable à cette période de l'année : les best-of et autres rétrospectives.

L'année des batailles pour Le Parisien , élection présidentielle, tweetgate, haine à l'UMP ou encore lutte en pagaille contre les plans sociaux. Dans Le Figaro aussi, rétrospective 2012 signée du CSA : avec l’élection de Hollande en tête, l'affaire Mehra aussi ou encore la guerre en Syrie.

Enfin, pour L'Equipe , c'est manège à trois : Marseille a rejoint Paris et Lyon hier sur le podium de la Ligue 1.

On vous signale ce numéro spécial de Libération , concocté par l'association Reporters d'espoirs. Le Libé des solutions : emploi, lutte contre le gâchis, logement… Tout un tas d'initiatives concrètes et solidaires. Moralité : avec bientôt la nouvelle année, le changement, c'est tout de suite !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.