A la Une des quotidiens nationaux ce matin

Par Eric Delvaux

Les Echos : Le groupe Renault envisage de lancer deux marques haut de gamme

Libération : Le premier bras de fer du gouvernement avec la droite : la réforme des retraites

L'Humanité : Le retour du dossier des retraites : un décret sera signé dans les trois prochaines semaines

La Croix : Le secrétaire général de l'enseignement catholique, Eric De La barre, veut s'associer à la réforme de l'école voulue par François Hollande

Le Figaro : Le cas Montebourg : il restera au gouvernement malgré les appels à sa demission lancés par la droite

Le Parisien/Aujourd'hui en France : Les vacances seraient-elles en train de devenir un luxe ? Près de la moitié des Européens affirment qu'ils vont sérieusement surveiller leur budget vacances

Un jour sur la toile

Par Hélène Chevallier

- Les manifestations ont continué cette nuit au Québec dans le cadre du "Printemps d'érable". Elles sont retransmises en direct sur Internet, notamment via le site de l'université Concordia de Montréal. Avec une nouveauté cette nuit : les étudiants étaient invités à descendre dans la rue avec leurs ustenciles de cuisine pour faire le plus de bruit possible, comme le faisaient les étudiants chiliens.

__

- Des compositions musicales basées sur des bruits de chantier. En attendant l'ouverture de la salle du Philharmonie de Paris, (avenue Jean Jaurès, dans le 19ème arrondissement), des musiciens se sont rendus sur le chantier de la salle de concert pour composer de la musique à partir des bruits du chantier.A retrouver dans les Carnets de sons.

- Le magasin du futur, à l'occasion du salon "Shop innovation", porte de Versailles, à Paris . L'innovation, c'est par exemple l'emballage des produits, qui intègre des puces dans nos paquets de pâtes ou de chips. Les passages en caisse s'en trouvent ainsi accélérés. Grâce à StyleMe (Cisco), on pourra également essayer des vêtements sans se déshabiller, via un miroir tactile. Des applications permettont également de centraliser les différents services utilisés lors d'un achat (géocontextualisation, etc.).

Salon shop innovation
Salon shop innovation © Radio France

Du 23/05/2012 au 24/05/2012Paris expo Porte de Versailles, Pavillon 6

Qui remplacera Christophe Hondelatte au 18/20 de RTL à la rentrée ?

Par Eric Delvaux

Marc-Olivier Fogiel devrait retourner chez RTL pour prendre la suite de Christophe Hondelatte. Il retournera donc dans cette station où il a débuté comme assistant de Patrick Sabatier.

Christiane Taubira dans le collimateur de l'UMP

La chronique politique de Guillaume Roquette , directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles

Depuis sa nomination comme Garde des Sceaux, Christiane Taubira est devenue en quelques jours la principale cible de l’opposition. Des arguments parfois excessifs ?

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/05/805da3e6-9f8d-11e1-a6ab-842b2b72cd1d/640_taubira.jpg" alt="taubira " width="400" height="400" />
taubira © Radio France
Quand des députés UMP colportent de fausses rumeurs, selon lesquelles Christiane Taubira aurait justifié qu’on puisse brûler le drapeau français, c’est inadmissible. Il n’y a pas que les journalistes qui doivent vérifier leurs informations avant de s’exprimer.

Mais sur le fond, Christiane Taubira est le ministre du gouvernement qui a le plus dévoilé ses projets ministériels. Il est donc normal que ceux-ci soient les plus commentés et les plus critiqués. C’est elle-même qui a choisi de s’exposer.

Enfin et surtout, la droite cible la nouvelle ministre de la Justice parce que le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy en matière judiciaire est plus facile à défendre que son bilan sur l’éducation, le chômage ou même la sécurité.

Selon un sondage CSA pour l’Institut pour la Justice effectué en mars dernier, 87% des Français sont contre la suppression des peines planchers pour les récidivistes, et Christiane Taubira veut les supprimer.

Et selon le même sondage, 59% des Français veulent que la justice des mineurs soit plus ferme, alors que Christiane Taubira annonce la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs, supposés être plus sévères que les juges des enfants.

- Est-ce que cela ne crée pas un déséquilibre au sein du gouvernement, quand on sait à quel point Manuel Valls nouveau ministre de l'Intérieur a toujours affiché sa fermeté en matière de sécurité. C’est un peu comme en 1981, entre Gaston Deferre et Robert Badinter.

Sauf que Robert Badinter reconnait lui-même que si la gauche a perdu les municipales de 1983, c’est largement à cause de sa politique, jugée responsable de l’insécurité.

François Hollande et Jean-Marc Ayrault devraient se méfier. La politique de Christiane Taubira risque bien de rendre celle de Manuel Valls inaudible dans l’opinion.

De plus, si les policiers et les magistrats obéissent à des politiques ministérielles différentes, les résultats ne peuvent pas être au rendez-vous.

Déjà, sous Nicolas Sarkozy la police se plaignait de voir son travail réduit à néant par des juges insuffisamment sévères.

A mon avis, cela ne va pas s’arranger.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.