Une large place est faite aux élections italiennes dans vos journaux ce matin.

L’Humanité salue la coalition de centre gauche, majoritaire chez les députés, mais pas au Sénat, ce qui risque de rendre le pays ingouvernable.

Libération , en première page, appelle ça la « Fracture à l'italienne ». « L'Italie se retrouve une nouvelle fois politiquement fragile ».

C'est également à la Une des Echos : « L'Italie rechute dans la paralysie politique ». Il n'y aura sans doute pas de majorité gouvernementale possible dans ce pays.

A la Une du Figaro : ras-le-bol des hausses d'impôt, « même le PS dit stop », alors que le gouvernement cherche 6 milliards d'euros de recettes supplémentaires.

Harlem Désir prévient : « il ne faut pas en rajouter ».

Le chômage à la Une du journal La Croix : le nombre de demandeurs d'emploi devrait connaitre aujourd'hui une nouvelle hausse, souvent vécue comme une épreuve.

Enfin, la une du Parisien etAujourd’hui en France : « les vacances d'été plus courtes ». Une idée peut-être pas si mauvaise : « Et si Peillon avait raison ».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.