A la Une des quotidiens nationaux ce matin

Par Eric Delvaux

Le Figaro : La polémique, en Europe, après la charge de Chrisitine Lagarde contre les Grecs qui "devraient s'aider mutuellement en payant tous leurs impôts". La patronne du FMI se dit également moins préoccupée par le sort des Grecs que par celui des enfants d'Afrique.

La Parisien/Aujourd'hui en France : "Il faudra payer plus pour les personnes âgées dépendantes". La journée de solidarité ne suffira pas pour financer la dépendance.

Libération : La photo de Michael Haneke, dont le film, "Amour", a reçu hier soir la Palme d'or. Liberation estime que le palmarès du festival est décevant. Le jury n'a fait que confirmer des cinéastes deja primés en laissant de côté des films peut-être plus audacieux.

Un jour sur la toile

Par Hélène Chevallier

- Quand Gilles Jacob twitte les délibérations de Cannes. Hier matin, les utilisateurs de Twitter ont eu la surprise de voir des messages rédigés depuis la villa Domergue par le . Rien, bien entendu, sur le contenu des délibérations mais des photos pour plonger dans les coulisses de l'apogée de ces 10 jours de festival. Dans un tweet, Gilles Jacob explique : "Grâce à la technologie le festival épouse la modernité et montre combien le jury s'acquitte de sa tâche avec sérieux compte tenu de l'enjeu"

Le Jury prend l'air à l'extérieur de la Villa Domergue
Le Jury prend l'air à l'extérieur de la Villa Domergue © radio-france / Gilles Jacob

- Et c'est un Américain qui remporte la palme de la demande en mariage :

Quelques conseils à l'intention de la droite

La chronique politique d'Hélène Fontanaud, des Inrockuptibles

Ce n’est apparemment pas facile pour l’UMP de trouver sa place dans l’opposition. Il faut l’excuser. Cela fait dix ans que la droite était au pouvoir. Elle est un peu rouillée. Elle a perdu ses réflexes. Donc là ça patine sérieusement.

J’ai écouté les interventions de François Fillon et de Jean-François Copé samedi à la réunion des cadres du parti. Ils ne vont pas y arriver comme ça. François Fillon a parlé du « laxisme congénital » des socialistes. Il a demandé à François Hollande de renoncer à ses promesses électorales pour ne pas provoquer une nouvelle crise financière européenne. C’est sûr que le président de la République va suivre ses conseils !

Quant à Jean-François Copé, il s’est moqué de la « fausse simplicité » de François Hollande et de ses ministres, qui voyagent en train ou mettent des jeans. Décidemment ça ne va pas. Et puis j’ai même envie de dire que c’est à contretemps. L’UMP devrait se souvenir de 2007. Nicolas Sarkozy élu, le PS a mis du temps à s’en remettre. Il y a eu les bagarres internes, le congrès de Reims en 2008, c’était pas la joie du tout !

En politique, c’est comme pour une lessive, il y a des cycles, il faut les respecter. Là, l’UMP en est un peu à l’essorage. Mais après, il faut être patient, il faut laisser sécher.

- L’UMP devrait renoncer à attaquer François Hollande et le gouvernement ?

Peut-être. Franchement, on s’intéresse davantage à leurs bisbilles qu’à ce qu’ils ont à dire sur les débuts du nouveau pouvoir. Surtout quand ce nouveau pouvoir connaît quand même un petit état de grâce. Et en plus, ils ne sont pas aidés.

Quand l’UMP commence à bâtir un discours argumenté, il y en a toujours un ou une chez eux qui dit une grosse bêtise. C’est le maire de Noirmoutier qui dérape sur l’homosexualité, c’est Christine Lagarde, notre ancienne ministre de l’Economie, aujourd’hui patronne du FMI, qui humilie les Grecs en leur demandant de payer leurs impôts. Il y a aussi le débat sur les alliances avec le Front national… Non vraiment, la droite va avoir du mal. Et en plus, il faut bien voir qu’ils ont été inefficaces dans leurs attaques contre François Hollande pendant la campagne présidentielle et qu’ils ont l’air de continuer sur cette pente.

Alors qu’il y aurait des choses à dire. Par exemple, dans son anaphore célèbre du débat d’entre-deux tours avec Nicolas Sarkozy, François Hollande disait que « lui président de la République », il ne se mêlerait pas de la vie de son parti et hier dans le Journal du Dimanche on lit qu’il veut mettre François Rebsamen à la tête du PS. C’est pas un peu bizarre ça ? Voilà, c’était mon petit coup de pouce à l’UMP en ce lundi de Pentecôte…

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.