• A la Une de vos journaux ce matin -par Eric Delvaux

__

  • Ce qui fait débat dans la presse- par Eric Delvaux

__

  • Le buzz du jour- par Hélène Chevallier

L'article du New York Times sur Wikileaks

  • La chronique politique- par Benjamin Sportouch, journaliste à l'hebdomadaire L'Express__

"Les primaires du PS : une fausse bonne idée ?"

Une chronique en partenariat avec L'Express

__

  • L'histoire du jour- par Eric Delvaux

__

  • Reportage autour du Web -par Hélène Chevallier

__

  • Le coup de__ cœurd'Audrey- par Audrey Pulvar

La chronique politique - par Benjamin Sportouch, journaliste à l'hebdomadaire L'Express

L’UEPS à la Rochelle a fini de vous convaincre que la primaire socialiste est une fausse bonne idée.

Sur le papier Audrey, c’était une belle idée. Démocratie directe, mobilisation citoyenne. Martine Aubry en a même fait un argument fort de la modernisation du PS depuis son arrivée rue de Solférino. Et tous les leaders du PS y ont adhéré. Mais on le voit bien aujourd’hui, ces primaires sont une véritable boîte à claques.

A La Rochelle, c’était le théâtre des faux-semblants. On fait une photo de famille, mais en coulisses, on glisse aux journalistes des petites phrases assassines sur les uns et sur les autres. Et au final, le parti n’en sort pas renforcé. Son futur candidat non plus. Bien au contraire.

- Pourquoi ça ne pourrait pas marcher en France ?

Parce que notre système politique n’est pas adapté à un tel processus. On nous dit que ça se passe comme ça aux Etats-Unis. Mais là bas, les deux partis – les démocrates et les républicains- y ont recours. Et c’est une pratique ancienne, très ancrée dans les esprits.

Les moyens qui sont utilisés sont considérables dans les deux camps. Ca coûte même une fortune. Cet été, le PS s’est contenté d’envoyer une simple caravane faire le tour des plages pour mobiliser ! La Vème République n’a donc rien à voir avec le processus politique à l’américaine. Sous la Vème, c’est un parti, un chef, un candidat. Et c’est ce qu’a bien intégré la droite et en premier lieu, Nicolas Sarkozy.

Théoriquement, les statuts de l’UMP prévoient des primaires. Théoriquement seulement. En 2006, elles avaient vite été enterrées. Cette fois-ci, il n’y en aura tout simplement pas. Nicolas Sarkozy ne veut pas courir le risque de voir son leadership écorné.

Regardez du côté d’Europe-Ecologie: deux mois après la primaire, ils en sont encore à recoller les morceaux. Tous les objectifs sont braqués sur Nicolas Hulot. Restera, restera pas : voilà ce qu’il en reste.

- Mais alors comment régler la question du leadership au PS ?

C’est au congrès de Reims que cette question aurait dû être tranchée. Mais ce congrès n’a été que tricheries et mascarade. Ces primaires ressemblent davantage à un tour de rattrapage des erreurs de 2008. Et le PS voit grand: au minimum un million de votants. Dans le cas contraire, ce sera un échec. Il aurait mieux fallu organiser un Congrès. Un vrai congrès, transparent, cette fois avec un vote des militants.

Franchement, les socialistes n’ont rien à gagner à ces primaires ouvertes, si ce n’est la division. Et ils risquent de s’en mordre les doigts pendant longtemps.

L'Express
L'Express © Radio France

Une chronique réalisée en partenariat avecL'Express

__

Le coup de__ c œur d'Audrey - par Audrey Pulvar J’ai eu un faible ce matin pour un recueil de berceuses plutôt… atypique : Go the fuck to sleep, ce qui donne à peu près « Tu vas t’endormir bordel ! ».

Au départ la blague, sur Facebook, d’un papa excédé du temps qu’il lui aura fallu pour endormir sa fille. A l’arrivée un livre d’une quarantaine de pages, avec de très jolis dessins, comme dans un livre pour enfant, sauf que ses comptines sont truffées de gros mots, dont 14 « fuck ».

En trois mois il a été vendu à 200 000 exemplaires, a été décliné en version audio et… un film est prévu !

Evidemment, certains s’en indignent et estiment même que tout parent qui se respecte devrait éviter de le lire.

Qu’est-ce que vous attendez pour vous jeter dessus ?__

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.