• A la Une de vos journaux ce matin -par Eric Delvaux

__

  • Ce qui fait débat dans la presse- par Eric Delvaux

__

  • Un jour sur la toile- par Hélène Chevallier

  • La nouvelle version du Petit journal de Yann Barthez sur Canal Plus ne séduit pas vraiment les internautes. A voir sur et la page Facebook de l'émission.

  • Retour sur La Zone, webdocumentaire signé Bruno Masi et Guillaume Herbaut diffusé sur Lemonde.fr et lauréat aujourd'hui à Visa pour l'image du prix RFI/ France 24 du meilleur webdocumentaire. La Zone part à la rencontre des habitants des zones interdites de la région de Tchernobyl, 25 ans après la catastrophe nucléaire.__

  • L'édito politique- par Anna Cabana, Grand Reporter à l'hebdomadaire Le Point

Une chronique en partenariat avec Le Point

L'édito politique- par Anna Cabana, Grand Reporter à l'hebdomadaire Le Point

Ce matin, il est question du dessous des cartes ! En l’occurrence, le langage corporel subliminal.Ségolène Royal et François Hollande sont passés au rayon X.

On est encore au mois d’août, Audrey, on a le droit de ne pas être trop sérieux. Vous avez beaucoup entendu parler de La Rochelle depuis trois jours, mais il y a une scène incroyable qui a, semble-t-il, échappé aux observateurs. A la fin de l’université d’été du PS, les six candidats à la primaire sont montés sur l’estrade pour une photo de famille. Ségolène Royal s’est d’abord retrouvée près de Martine Aubry. Mais très vite, elle a réussi à se faufiler jusqu’à la droite de François Hollande et à s’imposer à ses côtés. Il fallait voir les efforts ardents déployés par Royal pour arriver à ça. Et les efforts désespérés d’Hollande pour y échapper… Ce ne serait que risible si Royal n’avait pas, à ce moment-là, fait faire à Hollande ses seules fautes politiques du week-end.

- Des fautes politiques ?

Oui. Parce que lui qui veut jouer le rassembleur, a maintenu une distance physique ostensible vis-à-vis d’elle, regardant obstinément de l’autre côté, même quand elle lui parlait. Et quand il s’est agi de prendre la main de son voisin pour faire le V de la victoire, il s’est contenté de donner un doigt, qu’il a retiré aussi vite que possible.

Deuxièmement, lui qui entend se montrer détendu était crispé comme rarement.

Enfin, lui qui redoute de donner le sentiment qu’il se croit déjà vainqueur de la primaire a été obligé, pour se démarquer de Royal, de se mettre en avant de la scène. Bien trop…

__

- Alors ? Explication du docteur Cabana ?

La légende du moment veut qu’Hollande cherche à éviter les photos qui le montreraient complice avec la mère de ses enfants. Il a déjà eu l’occasion de voir combien ça irritait sa compagne qui, à la fin du mois de mai dernier, a peu apprécié l’image d’une poignée de main riante échangée par Hollande et Royal.

Mais Hollande est pris en étau, car, politiquement, il est tenu de courtiser Royal, qui est en position d’arbitre de la primaire. Bref, un drôle de petit jeu a commencé. Et Royal a gagné la première manche : elle aura eu sa photo. C’est la petite histoire qui accompagne la grande.

Une chronique en partenariat avec Le Point

Le Point
Le Point © Radio France

__

  • L'histoire du jour- par Eric Delvaux

__

  • Le coup de__ cœurd'Audrey- par Audrey Pulvar
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.