Clinton ou Trump ? Les Américains trancheront le 8 novembre. En attendant, chaque semaine, France Inter décortique un chiffre pour mieux comprendre l'Amérique d'aujourd'hui.

#USA2016 : impossible de vivre avec le salaire minimum à 7,25 dollars de l'heure
#USA2016 : impossible de vivre avec le salaire minimum à 7,25 dollars de l'heure © Reuters / Jim Young

7,25 comme 7 dollars et 25 cents (environ 6,50 euros) : c'est le salaire minimum américain. A titre de comparaison, le salaire minimum horaire en France est de 9,67 euros.

Aux Etats-Unis, ce chiffre est essentiel, car la moitié des gens qui travaillent sont rémunérés à l'heure. Là où les choses se compliquent c'est que c'est un Smic fédéral. C'est le président qui en propose le montant, et le Congrès qui le vote. Ce SMIC américain n'a pas bougé depuis 2007. Barack Obama a bien essayé de l'augmenter plusieurs fois, jusqu'à 10 dollars de l'heure et à chaque fois, le Congrès (à majorité républicaine) a voté contre.

#USA2016 : Manifestation à Chicago pour un salaire minimum à 15 dollars de l'heure
#USA2016 : Manifestation à Chicago pour un salaire minimum à 15 dollars de l'heure © Reuters / Jim Young

Les Etats ont la main

Aux Etats-Unis, chaque Etat a une certaine autonomie. Le SMIC fédéral peut alors varier, malgré tout, et être plus élevé que le minimum au niveau national. Plus de la moitié des Etats ont augmenté le salaire minimum. Dans certains endroits, comme à Santa Fe, au Nouveau Mexique, il est à presque 10 dollars. Le gouverneur démocrate de Californie Jerry Brown a de son coté signé un texte établissant le salaire minimum à 15 dollars d'ici 2023. Mais le SMIC peut être aussi beaucoup plus bas dans certains coins de l'Amérique.

Le salaire minimum est de 7,25$ par heure aux États-Unis
Le salaire minimum est de 7,25$ par heure aux États-Unis © Radio France

En dessous de 20 dollars pas de vie décente

Selon les spécialistes, il faut environ 20 dollars de l'heure aux Etats-Unis pour vivre à peu près décemment, soit le salaire médian. Pour y arriver, les salariés doivent souvent cumuler les emplois, souvent deux, parfois trois. D'autant qu'aux Etats-Unis, il est très rare d'avoir un contrat de travail, et les protections sociales qui vont avec. On a tous vu des employés virés en deux minutes qui partent avec leurs cartons sous le bras. C'est le revers de cette grande flexibilité de l'emploi à l'Américaine.

Les internautes abreuvent le web d'appels aux candidats sur le salaire minimum:

"on ne peut pas nourrir sa famille avec le salaire minimum"

Le cas Walmart

Walmart, accusée de mal rémunérer ses salariés et de ne leur offrir aucun avantage social, a voulu améliorer son image. Le groupe a pris en 2015 une initiative spectaculaire : l'augmentation des salaires de 500 000 employés. Premier employeur privé américain avec 1,3 million de salariés, le leader de la grande distribution s’est engagé à porter le salaire horaire minimum à 9 dollars (7,9 euros) à partir d’avril, avant de passer à 10 dollars en février 2016, soit une augmentation globale de 34 %.

Objectif : 15 dollars de l'heure au moins

On a assisté à de grandes grèves des employés de la restauration rapide ces dernières années pour un SMIC à 15 dollars. Les 15 dollars ont été obtenus pour les salariés de fast-food dans la ville de New York, d'ici à 2018, et dans le reste de l'Etat de New-York d'ici mi-2021. La restauration rapide emploie quelque 180 000 salariés dans l'Etat de New York. Mais les autres Etats n'ont pour l'instant pas voté cette augmentation salariale.

Clinton pour une hausse... et Trump ?

"Nous devons augmenter le salaire minimum afin qu'aucun salarié à temps plein ne vive dans la pauvreté"

Trump, de son coté, a estimé dans plusieurs interviews en 2015, qu'il valait mieux créer des emplois mais laisser le salaire minimum à 7,25 dollars. Selon lui, les salaires sont déjà trop élevés et les Etats-Unis ne parviennent pas à concurrencer la Chine notamment. Mais par la suite, il a changé d'avis en réagissant à des propos de l'autre candidat démocrate à la primaire, Bernie Sanders :

"Bernie Sanders (qui a ruiné sa propre campagne quand il n'a rien dit sur les emails d'Hillary) a dit que je trouvais que les salaires étaient trop élevés en Amérique. Mensonge!"

Finalement, Trump a affirmé en juillet vouloir augmenter le salaire minimum à 10 dollars, puis laisser les Etats s'adapter. Il a ainsi tenté de récupérer des électeurs de Sanders.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.