L'élection américaine est terminée. Claude Guibal revient sur ce vote qui a bouleversé le monde.

USA 2016 : qui a voté Trump?
USA 2016 : qui a voté Trump? © AFP / Scott Olson

59 937 338 : c’est le nombre d’Américains qui ont voté pour Donald Trump, soit 47,5 % des voix.

Mais aux Etats-Unis, il y a résultat des urnes et résultats des urnes. Trump a été élu Président, en obtenant 290 grands électeurs. Pourtant, une majorité d’Américains a voté pour Hillary Clinton, qui a obtenu 60 274 974 de voix, soit 47,7% des voix. C'est pour cela qu’aux Etats Unis on mesure ce qu’on appelle le vote populaire. Avec ce système des grands électeurs, avec le principe du "Winner takes all" (le gagnant rafle la mise) , on n'obtient pas un véritable reflet du vote individuel. Ce vote populaire, c’est Hillary Clinton qui l’a remporté, comme l' élection très polémique de 2000 où George Bush l'avait emporté sur Al Gore en nombre de grands électeurs mais pas en nombre de voix.

USA 2016 : Trump remporte la présidence, Clinton remporte le vote populaire
USA 2016 : Trump remporte la présidence, Clinton remporte le vote populaire © Visactu / Visactu

Qui a voté Trump?

Plutôt des hommes, mais 42% des femmes ont également voté Trump. Ce qui confirme ce que l'on entendait sur le terrain pendant des semaines

Après tout, les propos sexistes de Donald Trump ne sont pas si graves. ll s’est excusé, et puis ce sont des conversations de vestiaires, vous savez comment sont les hommes.

USA 2016 : qui a voté Trump? qui a voté Clinton?
USA 2016 : qui a voté Trump? qui a voté Clinton? © AFP / Vincent LEFAI,John SAEKI, Gal ROMA

Mais on a beaucoup dit aussi que l’électorat de Donald Trump, c’était les hommes blancs en colère. Ce n'est pas totalement faux, mais tout de même réducteur.

Donald Trump a remporté 58% des votes des hommes blancs, Hillary Clinton a eu les faveurs de l’electorat noir dont 88% des votants ont voté pour elle.

Mais ce qui a visiblement surpris les sondeurs, c'est le vote des hispaniques : ils ont voté pour Donald Trump. En tout cas, plus que ce que l'on avait prévu. Après les diatribes de Trump contre les Mexicains par exemple qu’il a traité de violeurs, de voleurs, les latinos ont voté à près de 30% pour lui. Ces latinos pour Trump, ce sont des immigrés légaux. Ils estiment que l'homme d'affaires candidat visait uniquement les clandestins. Ils ne se sentent pas concernés par ses attaques vioentes qu’ils disent de toute façon sortises de leur contexte. Eux, ils ont des papiers , ils se sont intégrés au système américain. Il est vrai que les latinons sont traditionnelllement plus proches de l’electorat républicain car ils sont aussi plus conservateurs, plus croyants.

L' électorat le plus pauvre, celui qui gagne moins de 30 000 dollars par an a plutôt voté Clinton, celui qui a voté Trump, c’est la classe au dessus, la classe moyenne, celle qui paie des impots. Ce sujet de l’impot est très important dans cette élection car Donald Trump a beaucoup joué la dessus, en ne révélant pas ses déclarations de revenus ou en reconnaissant avoir évité d’en payer. C'est quelque chose qui a fait mouche chez beaucoup d’Américains qui ne supportent plus le système de calcul de l’impôt. Beaucoup de gens d’ailleurs ne voient pas pourquoi ils devraient reverser de l’argent a l’Etat, dans cette société où l'on n’aime pas plus l’intervention de l’Etat . L’ Etat, on s’en méfie. On va donc voir comment Donald Trump va réussir à accomplir toutes ses promesses électorales, notamment son projet de relance budgétaire, de grands travaux pour relancer la croissance, la construction de ponts, d’écoles de routes, d’hôpitaux tout en baissant l’impôt. Bref, voilà toute l’enigme d’un vote aux Etats-Unis, comme ailleurs, toujours plus complexe que les projections, les chiffres, les sondages dans lesquels on veut trop souvent réduire la population.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.