Clinton ou Trump ? Les Américains trancheront le 8 novembre. En attendant, chaque semaine, France Inter décortique un chiffre pour mieux comprendre l'Amérique d'aujourd'hui.

#USA 2016 : un adulte sur 100 aux etats-Unis est en prison
#USA 2016 : un adulte sur 100 aux etats-Unis est en prison © Reuters / Lucy Nicholson

Un adulte sur cent aux Etats-Unis est en prison. Autrement dit : un prisonnier sur quatre dans le monde est américain!

La dureté des années Reagan

Les Etats-Unis sont le pays au monde où il y a le plus détenus. Cette tendance est ancienne au pays des sheriffs, mais elle a pris une courbe ascendante dans les années 80, les années Reagan. A cette époque, la criminalité est haute et pour y remédier, les Etats-Unis optent pour le tout répressif. La lutte contre la drogue envoie des milliers de personnes derrière les barreaux : pas besoin d'être un gros dealer pour aller en prison, la simple possession de drogue est passible d'une peine d'emprisonnement. Puis il y a la "three strikes law" qui se met en place dans de nombreux Etats : trois condamnations, de quelque nature qu'elles soient et c'est la perpétuité. Une loi qui part du principe que la criminalité finalement ne repose que sur quelques-uns et qu'il faut donc les mettre hors d'état de nuire très vite. Cette loi a donc envoyé de façon totalement disproportionnée des milliers de personnes en prison à vie.

Le sheriff qui met le criminel sous les verrous, ça fait partie de l'imagerie américaine, c'est un fondement identitaire et culturel difficile à dépasser.Thomas Snegaroff, historien.

Les prisons explosent

De nombreux détenus vieillissent et développent avec l'âge des maladies, tout cela coûte de plus en plus d'argent. 50 000 euros en moyenne pour un prisonnier de plus de 55 ans. La place manque, du coup, de nombreux Etats font appel à des prisons privées, car cela coûte moins cher que d'en construire. ce qui représente également un important marché pour des lobbies du pénitentiaire qui ainsi peuvent faire pression sur les élus du Congrès.

Le dernier pays occidental à pratiquer la peine de mort

Sur les 50 Etats américains, 30 appliquent toujours la peine capitale et 20 l'ont abolie. 28 condamnés à mort ont été exécutés en 2015 dans le pays, dont la moitié au Texas. Ils sont 3 035 dans les couloirs de la mort. Le plus gros pic récemment, c'était en 1999, 98 exécutions dans l'année, quasiment une tous les quatre jours. Et si ça baisse, ce n'est pas forcément pour des raisons morales, mais pour des raisons plus cyniques : les compagnies européennes qui fournissaient les cocktails chimiques pour les injections létales ont arrêté de livrer ces produits aux Etats Unis. Les bourreaux ont donc du se débrouiller pour fabriquer d'autres substances mortelles, moins efficaces et qui ont entraîné des agonies terribles , marquant prfondément l'opinion publique. Résultat : certains Etats reviennent à la chaise électrique ou envisagent le peloton d'exécution! D'autres préfèrent tout arrêter. C'est extrêmement cynique, tout comme l'attitude des politiciens sur ce sujet, en général.

#USA 2016 : le nombre d'exécutions le plus bas depuis trente ans
#USA 2016 : le nombre d'exécutions le plus bas depuis trente ans © Visactu / Visactu

Le cas Californien

Il y a un an, un tribunal fédéral a jugé que l'ensemble du système de peine de mort californien était dysfonctionnel et l'avait assimilé à de la torture mentale, ce qui le rend anticonstitutionnel. Lors de l'élection générale du 8 novembre prochain, un référendum sera proposé aux Californiens (en plus de l'élection présidentielle, d'une partie du Congrés et d'autres référendums). Si elle est adoptée, la proposition 62 entraînera une abolition de la peine de mort dans l'Etat.

La Californie n'a plus exécuté de condamné à mort depuis 2006. Et ce en raison de nombreux litiges devant les tribunaux, notamment en raison de plaintes et de recours pour usage de substances létales entraînant douleurs excessives et mort trop lente. Mais les condamnés dans les couloirs de la mort sont de plus en plus nombreux, car les tribunaux californiens continuent de prononcer des peines capitales. Ils sont 747 condamnés à mort. Fin mars, le gouverneur démocrate Jerry Brown a demandé à l’Assemblée de Californie de financer l'agrandissement du couloir de la mort de San Quentin, le plus peuplé de tout le pays. Et en 2015, une nouvelle méthode d'injection à une seule substance a été proposée par les autorités carcérales de Californie pour relancer les exécutions. Le dossier est devant les tribunaux.

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.