Pour face face aux multiples crises qu'elle a dû traverser, Angela Merkel aurait fait de la "politique non politique". Seulement, comment fait-on de la "politique non-politique" ? Est-ce que c’est accessible à tout le monde ? Pas sûr...

Il est assez difficile depuis un peu plus d’une semaine de passer à travers la fin des 16 années de règne d’Angela Merkel. Tous les journaux - partout ! - s’y attellent ! Et tous les journaux reviennent sur sa méthode, ses choix, son style et son bilan, bien évidemment !

Maintenant, parmi cette avalanche d’articles, il s’en trouve un - me semble-t-il - beaucoup plus « subjectif » - certes ! - mais carrément passionnant, sur le pouvoir, et surtout, sur la manière dont l’a exercé la Chancelière allemande… C’est l’hebdomadaire « Die Zeit » qui l’a publié, cette semaine et Carine Bécard l'a repéré  dans « Courrier international »

C’est un beau sujet de réflexion, sur 10 pages, signé du rédacteur en chef adjoint Bernd Ulrich. C’est un journaliste qui connaît effectivement, parfaitement les rouages du pouvoir pour avoir travaillé un temps pour le groupe des Verts au Parlement allemand, le Bundestag. Et puis, c’est un journaliste qui connaît visiblement, personnellement Angela Merkel : on comprend dans cet article, qu’il lui est arrivé de dîner avec elle ! Il l’a donc observé pendant toutes ces années, de très très près, dans l’exercice de sa fonction…

Bernd Ulrich nous explique qu'Angela Merkel a fait de la « politique non politique ».Voilà la méthode qu’elle aurait inventée, par nécessité, pour faire face aux multiples crises qu’elle a dû traverser. Seulement, comment fait-on de la « politique non politique » ? Est-ce que c’est accessible à tout le monde ? Pas sûr…

Parce que, d’abord, il faut commencer par respecter les autres. Angela Merkel serait résolument une « bonne personne ». Et il faut ajouter deux autres qualités : un sens inné pour la conciliation… et une totale incorruptibilité !

Bref, à 6 mois et demi du 1er tour de l’élection présidentielle, les candidats en France pourraient - qui sait !? - avoir envie de s’en inspirer…

Thèmes associés