A 48 heures des élections américaines, comprendre comment et pourquoi la société américaine pourrait passer d'Obama à Trump!

A 48 heures de cette course effrénée à la Maison Blanche qui se jouera sans doute dans un mouchoir de poche, cet essai de l'historienne et américaniste Sylvie Laurent nous explique pourquoi, malgré la présidence Obama, l'équité des droits entre Blancs et Noirs est en fait une illusion, comment la doctrine néolibérale a renforcé structurellement, depuis 50 ans, un racisme qui ne s'avoue pas comme tel, au travers d'un discours devenu désormais classique: l'individu est responsable de lui-même, s'il ne trouve pas de travail c'est parce qu'il ne se lève pas assez tôt, les Noirs sont des paresseux, c'est de leur faute...

Sylvie Laurent analyse ici cette "archéologie des inégalités raciales", et montre que le succès de Trump n'est pas une aberration mais s'explique par 50 ans de vie politique américaine, conservatrice et démocrate: de Nixon à Obama, la dérégulation du marché s'est faite au détriment des plus pauvres, des Noirs principalement, mais aujourd'hui, l'américain moyen blanc est à son tour touché par cette dérégulation, il se sent déclasséet dépossédé et... reproche à l'Etat de trop aider les pauvres, les Noirs ou les latinos, et s'apprête à voter Trump !

Livre cité: "La couleur du marché, racisme et néolibéralisme aux Etats-Unis" Editions du seuil

A voir aussi la très belle exposition "Color Line" (la ligne de partage de la couleur de la peau) qui retrace la lutte des Africains-Américains pour l'égalité des droits, au quai Branly jusqu'au 15 janvier 2017,passionnant.

Enfin mes plates excuses aux auditeurs pour la semaine dernière, j'ai parlé de week-end de l'Ascension, au lieu de la Toussaint, le changement d'heure sans doute m'aura fait prendre beaucoup d'avance !!

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.