Jour de scrutin oblige, pas de thématique politique dans le Club des idées ce matin, mais une belle réflexion philosophique sur la nuit qui "ouvre un espace pour vivre sans témoin"

Jolie réflexion, à la fois philosophique et personnelle, du philosophe Michaël Foessel, qui nous fait partager l’expérience nocturne. Spécialiste de Kant, le philosophe noctambule nous invite à nous abandonner à "ce défaut de visibilité qui fait que l'on ne perçoit pas par avance le terme du chemin", une belle métaphore de l'instant démocratique que nous vivons...

Livre cité: "La nuit, vivre sans témoin" par le philosophe Michaël Foessel, aux éditions Autrement

avec: Alexis Brezet (Le Figaro) et Laurent Joffrin (Libération)

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.