Pendant le premier confinement, le foot m’a beaucoup manqué : le retour régulier des matches, l’attente des grandes compétitions (un Euro a été annulé... ), même les évolutions des différents championnats nationaux, tout m’a manqué….. Et j’ai compris à quel point ça rythmait ma vie.

Quand le déconfinement est arrivé, et que les compétitions ont repris, j’ai cru que tout allait redevenir comme avant.

Sauf que non. Et le reconfinement l’a confirmé. Certes on peut regarder des matchs de foot à la télé, les championnats ont repris, avec leurs lots d’histoires, de chiffres et de gestes. Mais devant ces tribunes vides, un truc s’est cassé en moi. Le foot ne m’intéresse plus. Pas comme ça en tout cas.

J’ai beaucoup réfléchi à ce qui permettait d’expliquer ça et une hypothèse m’est venue. 

Avec l’absence de public dans les stades, j’ai l’impression de regarder un jeu vidéo de foot, un jeu vidéo qui serait joué par quelqu’un d’autre que moi. 

Le foot s’est déréalisé. Mais je me demande si le confinement n’est pas le point d’orgue d’un processus qui a commencé il y a plus longtemps, non seulement avec la place très grande du jeu vidéo dans la culture footballistique, mais aussi avec la technologisation du foot lui-même : l’utilisation des données, l’arbitrage vidéo, le rôle des images télé etc. Derrière tout ça, il y a une crainte : est-ce que le foot est à ce point travaillé par le numérique et les technologies qu’il y perd un peu de son âme ?

Je veux tirer ça au clair. Une personne peut m’aider à y répondre (enfin, sans doute plusieurs personnes, mais lui, j’en suis certain). C’est Thibaud Leplat. Il rassemble des qualités rarement réunies. Il est fan de foot et grande connaisseur, il est philosophe (il enseigne à Nice), a travaillé sur le sport (il a écrit plusieurs livre sur le foot qui sont vraiment intéressant) mais il intervient aussi régulièrement dans des clubs de Ligue 1, et puis chose intrigante, il est aussi consultant pour EA sport, l’éditeur du fameux jeu de foot FIFA.

Bref, Thibaud Leplat est aux confins de tout ce qui m’intéresse pour comprendre ce qui m’arrive avec le foot et qui arrive au foot avec la technologie.

Quand commence la discussion, j’en reviens à ma question de départ et demande à Thibaud s’il peut m’expliquer pourquoi ce foot confiné, sans public, me donne l’impression que le spectacle du foot a été absorbé par le jeu vidéo.

L'invité

Thibaud Leplat, enseignant de philosophie et auteur de plusieurs ouvrages dont La magie du football, paru aux éditions Marabou

L'équipe

  • Réalisation : Hélène Bizieau
  • Mixage : Jean-Philippe Jeanne

Pour écouter tous les épisodes de cette série, mettez ce podcast en favori sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS