Xavier de la Porte a regardé le documentaire très controversé "Hold Up" et un détail a retenu son attention.

Comme beaucoup, j’ai regardé “Hold-Up”, le documentaire sur l’épidémie de COVID dont on a beaucoup parlé... Alors que j’arrivais péniblement à 2 heures de visionnage, je suis tombé sur quelque chose qui m’a intrigué (intrigué plus que le reste je veux dire). 

Bill Gates aurait comme projet de profiter des vaccins pour nous faire ingérer des nanoparticules de cryptomonnaie. 

Ce qui m’a frappé là dedans, c’est la convocation des nanoparticules

Ce n’est pas la première fois que je les vois apparaître dans des théories du même genre. Kim Glow, l’ancienne candidate de la téléréalité, explique qu'elles servent à nous pister. Une manifestante anti-masque, dont la vidéo avait beaucoup tourné il y a quelques mois, disait que ces nanoparticules seraient activées par la 5G..... On retrouve au mot près les mêmes propos chez des gens qui se revendiquent des Qanon.

Montrer que c'est faux n'est pas très compliqué. D'abord, dans le brevet sur la cryptomonnaie déposé par Microsoft, qui existe bien, il n’est pas du tout question de nanoparticule. Ensuite, évoquer des nanoparticules qui nous pisteraient est une confusion avec d’autres technologies miniatures, comme les puces RFID. Aujourd'hui les nanoparticules ne peuvent pas servir à nous pister… Enfin des nanoparticules activées par la 5G, à ma connaissance, ça n’est pas possible.

C’est important de dire que, concernant les nanoparticules, ces théories sont factuellement fausses.

Comment les nanoparticules se sont-elles retrouvées là ? 

Mais ce n'est pas ça qui m’intéresse. Ce qui m’intéresse peut avoir l'air trivial : pourquoi les nanoparticules se sont-elles retrouvées là-dedans ? Qu'y a-t-il dans les nanoparticules qui les rend propices à ce type d’imaginaire ?

Mon idée est la suivante ; prendre les nanoparticules comme un cas d’espèce. Avec l’hypothèse que bien comprendre ce que sont les nanoparticules et les questions qu’elles posent, m’aidera à comprendre pourquoi elles s’insèrent dans les théories du complot, et donc à mieux comprendre comment fonctionnent ces théories, quel rapport elles entretiennent à la science, à l'imaginaire, à la peur.

J’ai besoin de quelqu’un pour m’aider…. Assez opportunément, je tombe sur un papier du CNRS intitulé “La jeune garde des nanoparticules”. Une représente de cette jeune garde s’appelle Sophie Carenco. Elle est polytechnicienne, docteure en chimie des matériaux et a intégré en 2014 le CNRS et le laboratoire de chimie de la matière condensée de Paris.

Très vite, elle accepte de me recevoir pour m’aider dans ma quête un peu bizarre. Et donc, tout

naturellement, quand je me retrouve face à elle, la première question que je lui pose est si, justement, elle ne trouve pas étrange que je vienne la voir pour ça ; pour comprendre comment on peut en vouloir aux nanoparticules à ce point-là.

L'équipe

  • Réalisation : Hélène Bizieau
  • Mixage : Jean-Philippe Jeanne

Pour écouter tous les épisodes de cette série, mettez ce podcast en favori sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS