(Rediffusion du 10/12/2015)

Margaux Duquesne est chargée d’édition au pôle web, chroniqueuse de rumeurs à Secrets d’Info et dans le domaine « cyber-renseignement »

Elle a un Coup de Cœur pour le livre Parler des camps au XXIe siècle , avec des photographies de Guillaume Lavit-d’Hautefort, photographe qu'elle a interviewé hier pour son blog photo ("Autopsie d'une photo"), avec un texte du linguiste et lexicographe Alain Rey.

Parler des camps au XXIème siècle
Parler des camps au XXIème siècle ©
**Margaux Duquesne** avait vu une exposition du photographe sur ce sujet l’année dernière [(Transit-Exit : migration et «encampement](http://rencontrephotographique.com/2015/02/22/transit-exit-migration-et-encampement/) [»](http://rencontrephotographique.com/2015/02/22/transit-exit-migration-et-encampement/) [)](http://rencontrephotographique.com/2015/02/22/transit-exit-migration-et-encampement/) et à cette occasion, elle a découvert que**Guillaume Lavit-d'Hautefort** travaillait sur ce sujet depuis longtemps et surtout, dans plusieurs pays (Liban, Tchad, France, Libye…). Son travaille consistait ainsi à trouver des similitudes entre ces camps. **Guillaume Lavit-d’Hautefort ne se sent absolument pas photo-journaliste car il aime prendre le temps de la réflexion, du choix des photos, d’avoir un travail abouti…** Or la photographie de presse telle qu'elle est pratiquée aujourd’hui ne permet pas du tout de prendre ce temps.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.