Laure Grandbesançon est attachée de production pour Remède à la mélancolie d'Eva Bester et Pop Fiction d'Ali Rebeihi

Elle nous parle de son coup de coeur intemporel pour le film Les maris, les femmes, les amants, de Pascal Thomas.

Il suit un groupe d'hommes en vacances avec leurs enfants sur l'Ile de Ré, les femmes étant restées seules à Paris. Chaque univers vit sa vie en parallèle, le temps d'un été.

Un film qu'elle a visionné jeune, et auquel elle s'est identifié, en tant qu'enfant de famille éclatée. Un film qui respire la liberté et la bonne humeur. Ludivine Sagnier, toute jeune, y fait sa première apparition au cinéma.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.