Léa Minod est r eporter pour l’Humeur vagabonde, émission présentée par Kathleen Evin sur France Inter

Passionnée de musique, on peut aussi entendre son reportage chaque jeudi dans la matinale de France Musique (Violons d’Ingres). Alors qu'elle se rendait l'année dernière chez la violoncelliste Sonia Wieder-Artherton pour un reportage pour interroger la proximité entre la voix et le violoncelle,l'artiste lui a joué un morceau au violoncelle : le Madrigal de Claudio Monteverdi (Altri canti d'amore).

Sonia Wieder-Atherton
Sonia Wieder-Atherton © Robin Grand

Léa en a eu des frissons, les poils qui se hérissent, les larmes qui montent aux yeux...

Cela a lancé chez elle une envie de se mettre au violoncelle : elle a loué un instrument rue de Rome, sans en avoir jamais joué, puis pris un premier cours, photocopié des méthodes à la bibliothèque...

Puis la tocade lui est passée et Léa est passée à autre chose : l’Omnichord, une sorte de harpe électrique des années 1980 bien plus facile à jouer que le violoncelle.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.