Laure Grandbesançon est comédienne et attachée de production pour l'émission Remèdes à la mélancolie, présentée chaque dimanche à 10 heures par Eva Bester, ainsi que pour Secrets d'Info, présentée par Mathieu Aron chaque vendredi à 19h20

Elle a un Coup de Coeur particulier pour un passage de la scène 7 de l'Acte III de la pièce de théâtre Ivanov, de Tchékhov.

Sacha, une femme très vive en quête de l'amour absolu et d'une intensité de la vie, questionne et bouscule Ivanov, plus mélancolique et douloureux, l'anti-héros par excellence, alors qu'il est au chevet de sa femme.

Ivanov d'Anton Tchekhov vu par Luc Bondy à l'Odéon Théâtre de l'Europe
Ivanov d'Anton Tchekhov vu par Luc Bondy à l'Odéon Théâtre de l'Europe © Thierry Depagne

Ils entament un amour qui reste coupable pour Ivanov. Sacha déclare ainsi :

Plus l'amour est difficile et plus il est beau, c'est-à-dire, tu comprends, mieux on l'éprouve.

Cette scène touche particulièrement Laure Grandbesançon, qui l'a travaillée en tant que comédienne il y a quelques années. Elle qui la trouvait "gnan-gnan" auparavant, en saisit à présent tout le sens et les questions soulevées par cette réplique : peut-on donner l'infini ? Peut-on aimer quelqu'un qui veut vous donner l'infini et qui veut autant vous appartenir ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.