Pour écrire les tomes de cette trilogie, Peter May s’est inspiré de ses différents séjours réalisés dans les années 1990, dans les îles Hebrides du Nord de l'Écosse.

Torridon en Ecosse
Torridon en Ecosse © Getty / Cultura Exclusive/Tim E White

Rediffusion du 11 mai 2015.

Mireille Thiévet est adjointe à la déléguée aux ressources humaines et gestion de Radio France

Elle nous fait part de son Coup de Coeur pour la trilogie de Peter May : L’île des chasseurs d’oiseaux, L’Homme de Lewis,Le braconnier du lac perdu.

Les ouvrages de la trilogie sont parus séparément aux éditions du Rouergue, en 2012. Ils ont été traduits de l'anglais par Jean-René Dastugue.

Pour écrire les tomes de cette trilogie, Peter May s’est inspiré de ses différents séjours réalisés dans les années 1990, dans les îles Hebrides du Nord de l'Écosse. Il était créateur et producteur de la série télévisée Machair et il a conduit une troupe de 70 comédiens et membres d'équipage jusqu'aux îles Hébrides, pour y tourner, en extérieur, 99 épisodes.

Pendant cinq ans, il y passe cinq mois par an pour le tournage. Les paysages et l’atmosphère le marquent profondément, au point de décider de lui consacrer une trilogie romanesque écossaise.

Peter May nous plonge au cœur de l’histoire personnelle de son enquêteur Fin McLeod, héros de la série Machair.

Fausses pistes, dialogues à double sens, scènes glaçantes... L’auteur tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Peter May est un auteur de romans policiers écossais né en 1951 qui est aussi scénariste de télévision. Il habite en France, dans le Lot, depuis une douzaine d’années. Passionné par la Chine, il est l'auteur d'une série chinoise de six romans policiers et thrillers. L'Île des chasseurs d'oiseaux, paru en 2010 (Babel noir n°51), a inauguré la trilogie de Lewis et reçu plusieurs distinctions, dont le prix Cezam Inter-CE 2010. Il a été suivi de L'Homme de Lewis, paru en 2011 .

Programmation musicale
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.