Sonia Devillers présente l’Instant Télé à 6h55 dans le 5/7 puis anime L'Instant M, le rendez-vous média de France Inter, à 9H40.

Elle a un Coup de coeur pour le recueil de nouvelles (dont deux inédites en français) « Contrée indienne » de Dorothy Johnson (éd. Gallmeister). 11 nouvelles de 5 à 15 pages qui retracent l'univers du western que Sonia affectionne particulièrement.

Contrée indienne
Contrée indienne © Gallmeister

Résumé :

Dans l'intimité de loges indiennes ou celle de ranchs à peine construits, à travers les plaines, derrière les murs des forts militaires ou dans les rues de villes nouvelles, pionniers, Indiens et cow-boys sont confrontés à la dure loi de l'Ouest.

Dotés d’un formidable instinct de survie, ces hommes et ces femmes résistent à la destruction de leurs foyers, de leurs croyances et de leurs rêves.

Ces onze nouvelles racontent les incidents devenus légendaires et les paysages encore sauvages de cette terre de frontières.

On retrouve parmi elles L'Homme qui tua Liberty Valance et Un homme nommé Cheval qui inspirèrent deux grands westerns de John Ford et Elliot Silverstein.

Avec Contrée indienne , Dorothy Johnson (1905-1984), grande dame de la littérature américaine du Montana, ressuscite le mythe de l’Ouest américain à travers ses nouvelles la littérature western.__

__

Dorothy Johnson a enseigné le journalisme à l'université américaine et enfant, elle a grandi bercée par les histoires du Grand ouest et des westerns. Son écriture est nette, précise, descriptive et limpide au point de nous faire vivre des plans de cinéma. Elle pose un regard très acéré et très critique sur les femmes indiennes et les femmes de colons et les conditions des unes et des autres.__

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.