KIZ, c’est la réunion déjantée d’Alice et de Marc, qui allient leurs voix respectives sur des productions efficaces.

Alice et Marc forment le duo KIZ
Alice et Marc forment le duo KIZ © Jim Rosenberg / X-Ray Production

Julien Baldacchino est journaliste au pôle web de France Inter.

Le duo KIZ s'est fait connaître en produisant des titres composés grâce aux sonorités d’objets du quotidien: des percussions sur une table, les alarmes d'un micro-ondes, les notes d'un piano cassé ou encore la voix de Google traduction.

Dans une première vidéo sur Youtube, ils faisaient de la musique avec la célèbre sonnerie Marimba des iPhone. De nombreuses reprises ont suivi sur leur compte Youtube, des génériques de séries aux tubes pop du moment, puis les premières compositions, une pop pétillante et énergique écrite en Français.

Depuis, KIZ a sorti son premier EP suivi d'une tournée dans plusieurs villes de France, tout en préparant un premier album, qui sortira le 3 mars prochain. Les chansons du groupe, souvent inspirées par la vie quotidienne des deux membres du duo (la maladresse, l'addiction au téléphone portable, etc.) sont aussi caractérisées par leur son très caractéristique, le "son KIZ", où la rythmique, assurée par une batterie dans la plupart des groupes, fait ici place à des montages de sons glanés ça et là.

Ainsi, une machine à écrire, un coup de ciseaux, ou une machine a café deviennent la base de la rythmique de leurs chansons aux mélodies accrocheuses. Au départ, c'était une question de moyens : faute de batterie, les deux musiciens ont commencé par claquer des doigts ou taper sur une table... et ont réalisé que ce dispositif était redoutablement efficace.

Depuis, ils enregistrent, mixent, montent, découpent, transforment ces sons pour en faire la rythmique de leurs morceaux... le tout habilement mixé pour que ça ne prenne jamais le pas sur le texte et la musique, écrits à quatre mains par le duo.Ils réalisent eux-mêmes leurs clips, également, et ce depuis les premières vidéos sur YouTube.

Le groupe est actuellement en résidence pour préparer leurs prochains concerts (ils seront le 12 mai au Flow à Paris puis en tournée dans toute la France), avec un enjeu : adapter pour le live le son très travaillé des morceaux créés en studio. En concert aussi, ils jonglent avec les sons, s'amusant même à mixer le direct des paroles enregistrées dans le public.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.