Christine Siméone est journaliste au Service Culture de France Inter . Elle a adoré le livre Pirates de Fabrice Loi (éditions Gallimard)

Pirates est un premier roman, et un roman d'aventures.

Pirates
Pirates ©

Résumé :

Tony Palacio, forain, trompettiste de jazz, quitte la loterie familiale et monte à Marseille. Entre survie et petits trafics, il y rencontre Max Opale, un ancien militaire devenu expert en balistique. Tour à tour ami, mentor et rival, Max Opale initie Tony à la violence dans une enquête liée aux pirates de Somalie.

Les personnages de ce roman ne sont presque pas crédibles, mais très attachants. Ce Tony, on a presque mal aux os en même temps que lui quand il s'éreinte au boulot. Quant à Max, a priori le lecteur n'est ni mercenaire ni espion, mais il va pourtant pouvoir se mettre dans sa peau. On est à Marseille, autant dans les bas fonds que dans les beaux quartiers donnant sur la mer. Mais on est aussi en Somalie, puisque c'est là que l'intrigue se noue. Fabrice Loi se sert d'une actualité oubliée : l'affaire des pirates somaliens, qui détournent des bateaux dans le golf d'Aden pour obtenir de conséquentes rançons. L'auteur fait dire à ses personnages des choses très justes et très violentes sur nos bonnes consciences d'occidentaux. Nous qui défendons les Human Rights, nous allons panser quelques plaies dans des pays où le dépôt illégal de déchets nucléaires dévaste tout, la santé des populations d'abord, mais aussi les ressources naturelles. Comme si des parcelles entières de la planètes étaient vouées à devenir des enfers invivables pour tout être vivant.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.