Bruno Duvic anime à partir d'aujourd'hui, du lundi au vendredi à 10 heures, « Un jour en France », un nouveau rendez-vous de reportages et de dialogue avec les auditeurs.

Le vicomte de Bragelonne, A.Dumas
Le vicomte de Bragelonne, A.Dumas ©

Il a un coup de cœur pour le roman : Le Vicomte de Bragelonne , d’Alexandre Dumas, l'une de ses lectures d'été.

Un ouvrage qui est considéré comme la suite des Trois mousquetaires et de20 ans après et clos cette trilogie.

Un roman publié au XIXème (entre 1847 et 1850) d'abord dans le journal Le Siècle , sous le titre « Les Mousquetaires, trilogie ».

Le personnage qui donne son titre au roman est Raoul de Bragelonne, fils naturel du mousquetaire Athos.

Résumé (source : Electre) :

En 1660, d'Artagnan (le plus jeune des 3 et qui a 50 ans) et Athos, qui ont beaucoup vieilli, participent, chacun à leur façon, à la restauration de Charles II sur le trône d'Angleterre. L'année suivante commence en France le règne personnel de Louis XIV qui engage d'Artagnan dans sa lutte contre le surintendant Fouquet. Ce dernier est manipulé par Aramis, devenu évêque de Vannes et général des Jésuites, qui a entraîné Porthos dans ses aventures...

Un roman au ton mélancolique : on sent venir la fin. Trahisons, désillusions et intrigues... de vrais cas de conscience pour les Mousquetaires qui vieillissent et manifestent des personnalités plus complexes.

Alexandre Dumas lui-même a adapté son roman en 1861, dans une pièce intitulée « Le Prisonnier de la Bastille, fin des mousquetaires », qui ne traite que de l'épisode du frère jumeau de Louis XIV. Raoul de Bragelonne est mentionné, mais n'apparaît pas sur scène.

Au cinéma, l'histoire de Raoul de Bragelonne a peu inspiré les metteurs en scène. En revanche l'épisode du masque de fer a donné lieu à de nombreuses adaptations, souvent très libres.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.