Ilana Moryoussef, chef du service culture à la rédaction de France Inter vous propose son coup de cœur : . Photographe et auteure d'origine ghanéene et nigérienne, elle publie son premier roman aux éditions Gallimard"Le ravissement des innocents" .

Extrait :

Comme sur un signal, ils dirigèrent tous le regard vers le manteau de cheminée, d’où la femme du portrait les toisait. […] Kehinde s’attendit presque à ce que la femme, mortellement blessée, se descelle du cadre et s’écroule sur le sol. Ou le souhaita en partie. Alors qu’il la contemplait, l’illusion inverse se produisit : l’éruption de la laideur. Il trouva la femme affreuse, d’une laideur incroyable ; il perçut que son visage serait à l’origine d’atrocités ; il la détesta, son apparence, son teint laiteux, il détesta cette femme, ni africaine ni blanche, qui n’appartenait à aucun Peuple, aucun passé qu’il connaissait, qui trônait sur le mur, pétrifiée par la mort, sculptée dans la glace, l’unique membre de leur famille auquel ils ressemblaient vaguement, cette beauté pâle, haïssable, retranchée dans du cuivre ouvragé. 

Les références
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.