Coup de coeur littéraire pour Nathalie Piolé ce matin ! Elle anime "L'album de minuit", du mardi au vendredi de 00h à 1h du matin sur France Inter.

Elle a choisi de nous parler d'un livre offert par une amie, et qui l'a portée tout l'été et lui a donné envie de découvrir de nouveaux horizons :

L'homme qui savait la langue des serpents

d'Andrus Kivirähk

traduit de l'estonien par Jean-Pierre Minaudier illustrations Denis Dubois Editions Le Tripode

Extrait (page 10) :

La Salamandre, c'est une espèce de grand serpent. Le plus grand de tous, encore bien plus grand qu'une vipère royale. Elle est vaste comme la forêt, et elle vole. Elle a des ailes immenses. Lorsqu'elle s'élève dans le ciel, elle cache le soleil et la lune. Autrefois, elle le faisait souvent et elle dévorait nos ennemis, tous ces hommes vêtus de fer qui arrivaient sur nos côtes dans leurs bateaux. Et lorsqu'elle les avait croqués, leurs richesses étaient à nous. Nous étions puissants et prospères. On nous craignait, car personne n'était jamais revenu en vie de nos rivages. Mais on savait aussi que nous étions riches, et l'avidité était plus forte que la peur: il y avait toujours de nouveaux bateaux qui voguaient vers nos rivages pour s'emparer de nos trésors, et la Salamandre les ravageait tous.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.