Exilé en Europe, le chanteur Teta Lando n'a cessé de chanter son pays, déchiré par trente ans de guerre civile.

Jérémie Younes est attaché de production pour On n'arrête pas l'éco.

En ce moment, il écoute l'Angolais Teta Lando, et notamment le titre "Irmao amo te irmao", extrait de son album Independenza, sorti en 1975.

"Irmao amo te irmao", qui signifie, " frère, je t'aime mon frère" est un appel à l'unité des Angolais. Un chant triste mais habité par l'espérance.

Retrouvez Jérémie sur son blog Killers Without Fillers.

Programmation musicale
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.