Au Carré d'art de Nîmes, Stéphanie Solinas se lance sur la piste de tous les Dominique Lambert.

Qui est Dominique Lambert ? C'est la question que pose l'artiste Stéphanie Solinas dans l'exposition qu'elle propose actuellement au Carré d'Art à Nîmes. Ou plutôt, qu'est-ce que le "concept" Dominique Lambert ?

Stéphanie Solinas a choisi le prénom mixte le plus porté : "Dominique", 27e prénom le plus donné en France, qu'elle a accolé au 27e nom le plus porté, "Lambert". Le nom "Dominique Lambert" est devenu un sujet d'étude à part entière.

Des portraits-type

Sur les 191 Dominique Lambert recensés dans l'annuaire, Stéphanie Solinas a obtenu les photos d'identité et portraits chinois de 20 d'entre eux. Une commission spéciale a ensuite établi un portrait écrit de chaque Dominique Lambert, puis un portrait, puis un portrait-robot. Puis l'artiste a récupéré ce portrait robot et cherché la personne la plus ressemblante possible... qui est devenue un Dominique Lambert "type".

L'exposition "Dominique Lambert" est à la fois une réflexion poussée sur le concept de l'identité et de ses représentations, et un jeu de piste facile à aborder et qui n'est pas dénué d'humour. A voir jusqu'au 16 octobre au Carré d'Art à Nîmes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.