La franco-iranienne Négar Djavadi signe un premier roman mêlant grande et petite Histoire, entre la France et l'Iran.

Antoine Buéno referme le 5/7 avec son billet d'humour toute cette semaine.

Il nous parle de son coup de coeur littéraire de l'année: le premier roman de Négar Djavadi Désorientale, paru aux éditions Liana Levi.

L'auteure franco-iranienne signe une fresque flamboyante sur la mémoire et l’identité, un grand roman sur l’Iran d’hier et la France d’aujourd’hui.

Si nous étions en Iran, cette salle d’attente d’hôpital ressemblerait à un caravansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s’enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade.

Désorientale a reçu le Prix du Style 2016, fondé par Antoine Buéno lui-même. Un prix attribué par les libraires de toute la France, récompensant le style littéraire d'une oeuvre francophone.

Programmation musicale
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.