En ce beau dimanche Arnaud Daguin nous parle semence.... avec verve.

Mayonnaise
Mayonnaise © Getty

Cuisinières, cuisiniers,
mes biens chères sœurs, mes bien chers frères,
En ce beau dimanche, moi Frère Jacques, sémillant séminariste, je m'en vais vous parler semences.
La semence voyez-vous, la semence est un sujet glissant
mais c'est une glissade autrement plus grave que je souhaite aborder :
La glissade fatale qui nous envoie aux portes de l'enfer
Je m'échauffe, mais le sujet le mérite, à ma décharge.

Aujourd'hui, l'objet de mon sermon n'est pas génital, mais génétique.
Moi, frère Jacques, je vous le dis, la semence jamais ne se meurt
Notre créateur l'a voulue éternelle et féconde
La semence est la jonction entre l'ancienne plante et la nouvelle
Elle est pleine d'informations : les gènes, toujours un peu les mêmes, mais toujours différents
La semence est le point d'évolution d'une espèce à un moment donné
Elle n'a cessé d'évoluer jusque là, et continuera, si on la laisse faire.

Cette évolution permanente est l'essence même du vivant,
Elle est garante de la diversité nécessaire à son équilibre,
Cet équilibre mouvant que nous nommons la vie.

Car le vivant s'adapte à son milieu
Dans sa générosité immense le créateur a fait que ce petit grain de blé soit capable de se multiplier en abondance en évoluant chaque fois un petit peu
A l'homme de sélectionner le meilleur de cette manne pour perpétuer et améliorer l'espèce
C'est ça la sélection massale des semences... et ça marche
ça marche, foutre oui !

Mais qu'est que j'ouie ? J'ouie que l'homme se prend pour Dieu,
Qu'il conçoit aujourd'hui des semences qui sont toutes exactement les mêmes et dont les produits sont stériles
Et là, le doute m'habite !
Dès qu'on stérilise, tout capote.

Finie la biodiversité adaptée à son milieu
Bonjour la norme conçue in vitro
Finies la résilience et l'adaptation
Bonjour le déséquilibre et la vulnérabilité
Finie aussi la multiplication généreuse
Et bonjour la comptabilité froide du plus et du moins.

Mes biens chères soeurs, mes biens chers frères
Moi frère Jacques je vous le dis, retrouvons l'immense part perdue de notre patrimoine agricole
Tous ces trésors sélectionnés patiemment au cours des siècles
Acclimatés, apprivoisés, adaptés...
Prenons exemple sur frère Mathias, sur l'abbé Desbrosse ou sur le révérend père Feuillat
Inlassables missionnaires du vivant
Tous ceux qui œuvrent au salut de la semence à la force du poignet

En vérité, je vous le dis, pour la semence il faut tout mettre en branle

Voici donc la recette de la mayonnaise à la graine de lin

Immergez une nuit vos graines de lin dans l'onde pure,
Puis dans le vase consacré de votre blender jetez l'ail, versez l'huile d’olive et l'eau à peine salée.
Mixer longuement jusqu'à la sainte émulsion...
Ainsi vous pourrez oindre divinement légumes crus et viandes cuites...

Ainsi soit-il...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.