Toute la semaine, votre parenthèse « en Santé », sur les relations entre alimentation et nature… Aujourd’hui encore, j'ouvre une parenthèse pour le vert. Pas le ver de terre, le vert tout court cette belle couleur du végétal vivant. Un hommage aux plantes en général et aux plus majestueuses d'entre elles : les arbres.

Sols, humus, humains, humilité...
Sols, humus, humains, humilité... © Getty / Jason Rogers / EyeEm

Quoi de plus banal que la vie végétale ? 

Nous y sommes tellement habitués que nous ne voyons même plus le miracle permanent qu'elle accomplit depuis des millions d'années. Allez ! pour faire plaisir à mon meunier préféré, citons donc Jean Giono : 

Je ne sais pas qui a fait croire que les miracles éclataient comme la foudre. C'est pourquoi nous n'en voyons jamais. Dès qu'on sait que les miracles s'accomplissent avec une extrême lenteur, on en voit à tous les pas.

Et oui chers auditeurs, pas de plantes, pas de nous  autres ! Car pas de plantes, pas de sol. 

Au risque de vous étonner, je vous le dit tout net : c'est la plante qui fait le sol, et non le sol qui fait la plante. Je sais, ça agace ! Notre bel esprit cartésien, héritier des lumières, voudrait que le sol fasse des plantes, Que les plantes soient mangées par les animaux et eux-mêmes mangés par leurs prédateurs, ainsi de suite… 

Mais voilà, le Vivant est bien plus complexe que cette pauvre logique

On sait aujourd'hui que si on veut des sols agricoles fertiles, il faut qu'il y ait des plantes dessus - et dessous - en permanence. 

Oui, ce sont les plantes, et donc les arbres bien sûr, qui fabriquent les sols... Oh pas tous seuls certes, mais ce sont eux qui captent le co2 de l'atmosphère pour en faire des structures carbonées qui finissent en humus. Et c'est sur cet humus que se nourrissent les humains. Humus, humains : même racine. 

Ce n'est pas un hasard, c'est aussi la racine d’humilité

Humilité dont nous manquons quand nous prétendons surpasser la Nature pour produire à manger. Pas de plantes, pas de vie ! Le végétal, c’est de l'oxygène et de l'humidité dans l’air - un chêne de 20 ans transpire 500 L d’eau par jour ! Le végétal, c’est du carbone et de la fertilité dans les sols.

C'est le gîte et le couvert de nos ouvriers bénévoles : les lombrics, les insectes, les champignons, les papillons, tout le cortège grouillant du vivant. Pitié pour eux… et pour nous ! Plus de sols labourés, nus et stériles, Il faut du vert partout et tout le temps dans nos campagnes. Des arbres en pagaille ! Même dans les cultures ! Surtout dans les cultures ! Certes ils y prennent un peu de place mais que de biens rendus en échange ! Bois d’oeuvre et de chauffage, poires, framboises, noisettes… 

Produits apicoles… et à picoler aussi! Vive l’agroforesterie et bonne santé à tous!

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.