Merci d’être venus si nombreux pour la remise du Grand Prix de la Verte Vertu Vertueuse. C’est un honneur pour moi de remettre cette année « L’Huile de Palme d’Or ». « L’Huile de Palme d’Or », trophée qui récompense la plus verte lessive effectuée par une multinationale afin de se verdir le portrait.

Capsules de café Nespresso dans un magasin, ici en Chine
Capsules de café Nespresso dans un magasin, ici en Chine © Getty / SOPA Images

Cette année donc, après moult débats houleux au sein du jury, l’huile de Palme d’Or est décernée à un formidable marchand d’aluminium… Avec un peu de café dedans !

Vous l’avez reconnu…… Nessss…. Nessspas ? 

Nesssss…traordinaire entreprise, qui a ripoliné le "petit noir " en technicolor. Un inesssssstimable progrès !
C’est quand même 40.000 tonnes de capsules en alu, l’équivalent de 4 tours Eiffel, que cette firme admirable arrive à fourguer chaque année.

Bien entendu, seulement une seule de ces tours est recyclée, et à un coût exorbitant, ce qui rend d’autant plus remarquable cette performance de greenwashing...  

What else ?… Et bien…

Ce sont aussi des centaines de milliers de jolies petites machines qui sont mises sur le marché chaque année. Et mises à la poubelle quelques mois plus tard car cassées ou simplement démodées. Alors pourquoi, ô glorieux cafetier, est-ce à toi que je remets officiellement cette distinction ?

Parce que tu vas planter 500 000 arbres chaque année en Amérique du Sud !

500 000 arbres à 50 centimes pièce, soit un engagement sans précédent de 250 000€ pour sauver l’humanité ! 

Admirons ta générosité sans limite, toi qui a fait, rappelons-le, seulement 10 milliards d’euros de bénéfice en 2018.

0,025 % du bénéfice net ! Royal au bar nesssssspa ?

Il t’a fallu pour réussir une telle prouesse la complicité, désintéressée cela va de soi, de ce mouvement culinaire ludique et décoincé, authentique espace de liberté avec de vrais morceaux de sincérité dedans.

Comment il s’appelle déjà ? Le…Le" Bouffing".

Ahhh le Bouffing ! Dynamique bande de jeunes frétillants vivant dans le sillage des multinationales et se nourrissant des miettes de leurs festins.

Le Bouffing, capable de persuader des nuées de jeunes urbains chics qu’ils « sauvent la planète » en dégustant le nec plus ultra de la gastronomie moderne dans des écuelles compostables après l’avoir con... postée sur insta !

Une gastronomie « décarbonée » évidemment, car exempte de carbonade ou même de spaghetti carbonara 

HaHaHa ! quel esprit ce Bouffing… Ils sont impayables…. 

Impayables sauf avec l’appli Apple pay de l’iphone 12, bien sûr.

C’est donc avec un plaisir sans mélange et la conscience bien nette que je remets ce soir cette « Huile de palme d’or » nessspréssément méritée à toi, immortel fleuron de la croissance mondialisée.

Ecoutons solennellement l’hymne international du greenwashing : le trou vert… de Verdi

What else?

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.