Retraites, santé, logements, dépendance, la France respecte-t-elle ses vieux ? La vieillesse doit-elle forcément être un naufrage ?

Existe-t-il un péril gris ?
Existe-t-il un péril gris ? © Getty / FangXiaNuo

Comment faire pour que nos vieux ne se sentent pas "de trop",  exclus, dénigrés, méprisés ? En vertu d’un phénomène dont on parle finalement assez peu, ce qu’on appelle l’âgisme.  Comme le racisme, comme le sexisme, l’âgisme c’est une discrimination mais par rapport à l’âge, au vieillissement. Cela passe par des petites phrases apparemment anodines prononcées inconsciemment. On dit par exemple facilement de quelqu’un qu’il a "bien vieilli" ou "mal vieilli" alors qu’on ne dit pas d’un jeune qu’il grandit bien ou mal.

Dire de quelqu’un qu’il est bien conservé, c’est en apparence un compliment, mais cela sous-entend qu’on a une date de péremption, comme une boite de thon, "pas de première fraîcheur", c’est une formule cruelle !

Demain commence la "société du vieillissement"

On va essayer de comprendre pourquoi, en France, la vieillesse est un naufrage. Alors que pour Micheline, auditrice de France Inter, qui intervient dans le 7-9 de Nicolas Demorand et Léa Salamé, en mars dernier, la vieillesse est un cadeau : "La vieillesse c'est une chose fantastique. Je me sens tellement plus jeune que quand j'avais, 22, 23 ans". 

"La date de naissance ne veut rien dire. Là, je vis la période la plus extraordinaire de ma vie. Il faut savoir, c'est merveilleux. N'ayez pas peur de vieillir, c'est tellement fantastique !" - Micheline, auditrice de France Inter.

On va donc se demander ce midi si vieillissement rime forcément avec dépendance. Et ce qu’il faut penser de cette drôle d’expression "le péril gris". C’était la une du magazine l’Express il y a quelques semaines. Comment doit-on se préparer à la "société du vieillissement" ?

Réagissez

Autour de la table ce jeudi pour en parler, Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes, titulaire de la chaire transition démographique, transition économique et co-auteur de "L'erreur de Faust", aux éd. Descartes et Cie, le docteur Véronique Lefebvre des Noëttes, psychiatre du sujet âgé à l'Hôpital Emile-Roux, à Limeil-Brévannes dans le Val-de-Marne, auteure de "Que faire face à Alzheimer?", aux éditions du Rocher, Nicolas Menet, sociologue et directeur de la Silver Valley, auteur de "Construire la société de la longévité : Une opportunité pour le futur ?" aux éditions Eyrolles. Dominique Libault, président du Haut conseil du financement de la protection sociale, rapporteur d'une concertation sur la dépendance et ancien directeur de la sécurité sociale sera avec nous au téléphone en première partie d'émission.

Racontez-nous, dites-nous ce que vous pensez ici, sur l’application France Inter ou encore sur Twitter, #ledébatdemidi. N'hésitez pas à nous raconter votre expérience, vos témoignages seront précieux pour alimenter le débat.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.