Maldives, Égypte, Chine : derrière certaines destinations touristiques se cachent des régimes politiques liberticides. Faut-il voyager dans ces pays sans se poser de questions ?

Faut-il se rendre en voyage dans tous les pays sans se poser de questions ?
Faut-il se rendre en voyage dans tous les pays sans se poser de questions ? © Getty / menonsstocks

Qu'avez prévu pour vos vacances ? Si vous êtes en quête d’un voyage surprenant, dépaysant, avec une population peu habituée à rencontrer des occidentaux, quoi de mieux qu'un périple d'une semaine en Corée du Nord ? Au programme : une visite détaillée et très encadrée de la capitale, Pyongyang, un périple toujours très encadré à travers le pays du matin calme, tout cela au départ de Pékin (la Chine est l'un des rares états à assurer des liaisons avec la douce contrée de Kim Jong Un), pour un montant par personne entre 1 500 et 2 000 euros. De quoi revenir avec de nombreuses anecdotes pour vos ami·e·s.

À moins que vous n’ayez soudainement quelques scrupules à raconter que vous avez voyagé dans une destination où toute contestation, toute opposition est interdite et les atteintes aux droits de l’homme légions.

Nous sommes pourtant des milliers, voire des millions, à avoir choisi de passer ces dernières années nos vacances aux Maldives, en Birmanie ou, plus près de nous au Maroc, en Turquie, en Egypte... Des pays où le dépaysement est assuré, l’accueil sans doute sympathique mais où l'on évite certains sujets de discussion et certains endroits. 

A l’instar des générations de Français qui ont visité par le passé l’Espagne de Franco, le Cuba de Fidel Castro ou la Tunisie de Ben Ali, faut-il se rendre dans ces pays ? Peut-on voyager partout ou doit-on boycotter ces régimes qui n’ont pas forcément la même notion que nous de la liberté et des droits de l'Homme ? 

RÉAGISSEZ | Écrivez-nous, racontez vos voyages et vos expériences par mail, sur l'application France Inter ou sur Twitter #débatdemidi

Les invité·e·s du débat de midi :

  • Yasmine Laveille, responsable de la région Maghreb / Moyen-Orient pour la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH)
  • Thomas Apchain, ethnologue, doctorant à l’Université Paris Descartes - Le Canthel (centre d’anthropologie culturelle)
  • Philippe Gloaguen, co-fondateur et dirigeant du Guide du Routard (en duplex depuis les studios de France Bleu La Rochelle)
  • intervention de Jean-François Rial, PDG du groupe Voyageurs du Monde

Programmation musicale

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.