Nos vies privées sont-elles menacées ? Ou au contraire : la collecte des données personnelles permet-elle un service plus ciblé de la part des entreprises ?

Nos données personnelles sont-elles le nouveau pétrole ?
Nos données personnelles sont-elles le nouveau pétrole ? © Getty / Andrew Brookes

Je suis comme tout le monde, je pose tous les jours des questions à mon ami Google. Résultat, il sait beaucoup de choses sur moi. Mais c’est une relation de confiance après tout, j'accepte de lui dévoiler une partie de ma vie privée et je compte sur lui pour me respecter et ne pas la vendre en tranches.

Sauf que non, pas du tout. Je ne suis pas la cliente de Google. Si c’est gratuit, c’est que je suis le produit. Les clients, ce sont les annonceurs.

Mais, puisque c’est moi que ces derniers veulent mieux connaître, pourquoi ça ne me rapporterait pas de l’argent à moi ?

Imaginez. Je publie des photos de mes vacances sur Facebook, hop je touche 10 euros. Je confie à Uber mes trajets quotidiens ? Bim, 50 euros. Sarenza connait ma pointure et mon goût pour telle marque de basket ? Paf, 200 euros (Oui, ça vaut cher, c’est parce que j’ai de très grands pieds). Bref, avant de vendre des infos me concernant, on me les achète. Et voilà qui devient un métier. A quoi bon travailler quand on peut gagner sa vie en dévoilant sa vie privée ?

Je suis sûre que vous aussi, chers auditeurs, cette idée vous fait rêver.

N’hésitez pas à réagir, à témoigner, à poser vos questions. Vous avez le site internet franceinter.fr, twitter (#ledébatdemidi) et l’application france inter, avec l’option “réagir en direct”.

Nos invités

Programmation musicale

  • Coeur croisé, Polo and Pan
  • It's a wonderful time for love, Norah Jones
  • Rock in the casbah, The Clash
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.