On dit rarement d’un homme qu’il est « hystérique ». Normal, ce bel adjectif a la même racine que le mot « utérus ». C’est un truc de nana de s’énerver et de parler trop fort ! Les exemples comme celui-ci sont légions. La langue française est-elle un outil de domination ? Et si oui, c'est grave docteur ?

La langue française est-elle sexiste ?
La langue française est-elle sexiste ? © Getty / _Magnolija_

Le débat de midi met son nez dans le dictionnaire aujourd'hui. Lorsqu'on dit qu'un homme est bon, vous comprenez qu'il est brillant, charismatique, que c'est un expert. En revanche si je vous dis qu'une femme est bonne, vous pensez à autre chose... Des exemples comme cela, il y en a des dizaines. Amusez-vous, par exemple, à mettre au féminin les mots entraîneur ou professionnel, vous obtenez de charmants synonymes de prostituée

Aurore Vincenti, linguiste, une de nos invitées s'attache à décortiquer les expressions sexistes de la langue française dans une pastille diffusée sur Arte, Mauvaise langue

Le Haut Conseil à l'égalité entre femmes et hommes a publié il y a 2 ans , un guide pour une communication publique sans stéréotype de sexe, qui préconisait dix recommandations pour une communication égalitaire, que ce soit dans les écrits, les images ou les événements publics, et notamment ce qu'on appelle "l'écriture inclusive". 

Est-il illusoire de vouloir extirper de la langue les traces de la domination masculine ?

La lutte pour l'égalité passe-t-elle par la grammaire ? Peut-on attendre de la langue qu'elle ait une influence sur les relations entre hommes et femmes ? N'est-ce pas beaucoup lui demander ?

Suffirait-il, par exemple, qu'il existe un féminin aux mots "pompier" ou "plombier" pour que les femmes se sentent concernées par ces métiers ? "Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde", disait Albert Camus. On pourrait ajouter que ce qui n'est pas nommé n'existe pas. Ce qui n'est pas nommé au féminin n'existe pas au féminin. 

On en débat avec : 

Réagissez par mail (ledebatdemidi@radiofrance.com), sur l'appli France Inter ou sur Twitter #débatdemidi

Programmation musicale : 

  • Clara Luciani : "La Baie"
  • Eels : "Today is the day"
  • Renaud : "Marche à l'ombre"
Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.