Vous l’avez entendu, il y a 50 ans Marylin, mourait… De manière assez amusante, le même jour, c'est-à-dire hier… On commémorait la naissance de l’Abbé Pierre. D’une manière ou d’une autre… Certains morts se rappellent à notre bon souvenir.

Bien sûr, les mauvais esprits pourront toujours dire qu’on fait vivre les morts pour le business, Michael Jackson rapporte chaque année 275 millions d’euros…

Mais ce serait trop simple. Peut-être aussi que ces morts finalement nous rassurent…. Ils sont toujours un peu là. Que ferait on sans les fantômes de de Gaulle, Mitterand ou Duras ? Ruy Blas implorait Charles Quint, aujourd’hui, à chaque hiver ressort la figure de Coluche…

Pourquoi a-t-on besoin de nos morts ? C’est le thème de notre débat de midi.

Ces "morts dont nous avons besoin", c'est le thème de ce débat de Midi avec:

  • Michel Schneider, écrivain et auteur de "Marylin, dernières séances".

  • François Forestier, journaliste au Nouvel Observateur, auteur de "Marilyn & JFK" et de "Un si beau monstre".

  • Marie José Mondzain, philosophe et écrivain, directrice de recherche au CNRS. Auteur de "Images (à suivre)"

  • Amélie Dalmazzo, docteur en sciences de l'information et de la communication. Sémiologue des médias, spécialiste du charisme et des phénomènes des fanatiques.

    Auteur de "Michael Jackson n'a jamais existé : étude d’un mythe contemporain"

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.