La petite reine va-t-elle finir par imposer son diktat en ville? C’est un sujet qui soulève les passions, surtout à quelques semaines de la présentation par le gouvernement de son Plan vélo.

Le vélo en ville, pas toujours facile…
Le vélo en ville, pas toujours facile… © AFP / Jacques LOIC

Dans quelques semaines, le gouvernement doit présenter un plan vélo dans le cadre de la loi d’orientation sur les mobilités qui sera discutée à l’automne. Un plan comportant des mesures qui devraient favoriser l’utilisation du deux roues en France. Il est vrai que notre pays dans ce domaine se traine en queue de peloton en Europe. Alors que les trois-quarts d’entre nous résidons à moins de 5 km de notre lieu de travail, le vélo ne sert seulement que pour 3% des déplacements des Français. Le gouvernement aimerait tripler cette proportion. 

Pourtant, depuis 20 ans, en raison de la congestion des centres villes et pour des raisons environnementales, les agglomérations multiplient les aménagements pour cyclistes. Les espaces cyclables représentaient, au dernier relevé, environ 20% de la voirie des villes de plus de 100 000 habitants. Et de nombreuses communes se sont converties aux vélos en libre-service. Ces initiatives se font généralement au détriment de la voiture, qui voit son espace dédié se réduire dans les centres et hyper-centres des grandes villes. 

Après des décennies durant lesquelles la voiture était le symbole de modernité et de liberté, c’est au vélo que ce statut est dévolu. Et l’automobiliste revêt de plus en plus l’habit du conducteur égoïste, pollueur et dangereux pour les autres.

La petite reine est-elle en train de prendre le pouvoir ? Les politiques des villes lui accordent trop de place ou pas assez ? Partager l’espace entre moyens de transport doit-il se faire au détriment de certains véhicules plutôt que d’autres? On en débat ce midi.

On attend vos témoignages et vos réactions par mail ICI, sur l'appli France Inter ou sur Twitter #débatdemidi

Et pour en débattre, quatre invités :

·      Isabelle Lesens, élue locale du XVe arrondissement, au sein de la majorité LR (maire : Philippe Goujon), et consultante en mobilités.

·      Olivier Schneider, président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB).

·      Mathieu Flonneau, historien des mobilités, président de l’association internationale des mobilités.

·      Mathieu Guyon, président de l’Association des Commerçants et riverains du Cœur de Paris (ACRCP)

Programmation musicale: 

-Juniore, "Magnifique"

-Hana Vu / Satchy, "Cool"

-Queen, "Bicycle race"

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.