Certains médecins estiment que les traitements homéopathiques n'ont pas prouvé scientifiquement leur efficacité. En France, pour le moment, les produits homéopathiques sont remboursés à hauteur de 30 %. L'homéopathie est-elle un placebo ? Va-t-on vers le fin de son remboursement ? On en débat avec nos invités.

L'homéopathie : faut-il  la rembourser ?
L'homéopathie : faut-il la rembourser ? © Getty / Alexander Baumann / EyeEm

La question n'est pas neuve, loin de là, mais la polémique a été relancée cette année, après une tribune signée par 124 médecins, rejoints ensuite par des centaines d'autres. Un texte au vitriol contre les médecines alternatives, que ces soignants qualifient d'ésotériques et charlatanesques.

Aucune étude scientifique sérieuse n'a jamais prouvé à ce jour l'efficacité de l'homéopathie. Rien de plus que l'effet placebo. 

Pourtant, près de la moitié des Français sont adeptes des petites billes blanches. Et les témoignages de ceux qui jurent que l’homéopathie les soigne sont aussi faciles à trouver qu'un supporter heureux sur les champs élysés hier soir

Le Conseil de l'ordre des médecins a aussi sonné la charge contre l'homéopathie. Et Agnès Buzyn, la ministre de la santé, a ouvert la porte à un éventuel déremboursement, sur l'antenne de France Inter en mai dernier. 

Rappelons que les médicaments homéopathiques, quand ils sont remboursés, ne le sont qu'à hauteur de 30%. Cela coûte 128 millions d'euros par an, sur un budget total de 20 milliards pour le total des médicaments remboursés. Autant dire qu'on ne tient pas du tout de quoi combler le trou de la Sécu. Mais les symboles sont importants, pour certains. Les homéopathes, eux, ont tendance à penser que si les granules ne sont plus remboursées, leurs patients se tourneront vers des traitements plus chers et dont les effets secondaires ou les risques d'accoutumances sont plus élevés.

Un sujet sensible, que l'on abordera avec trois médecins : l'un des médecins signataires de la fameuse tribune, François Morel, chirurgen, une homéopathe Hélène Renoux, ainsi que Martin Winckler, médecin et écrivain, dont le point de vue est nuancé : il estime que l'homéopathie ne doit plus être remboursée mais que les médecins allopathes ont beaucoup à apprendre des qualités d'écoute des homéopathes en consultation. Ce sera par ailleurs l'occasion de parler en détail du fonctionnement de l'effet placebo, qui est absolument fascinant. 

Vous pouvez poser vos questions et témoigner par mail,  sur twitter : #debatdemidi, ou sur l'application france inter. 

Programmation musicale : 

-Barbagallo : "La Lune"

-Gorillaz/George Benson : "Humility"

- France Gall : "Résiste"

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.