En France, 340 000 enfants bénéficient d'une mesure de protection et font l’objet d’un suivi socio-judiciaire. Devant le manque de moyens et de personnels, des voix s'élèvent pour dénoncer les dysfonctionnements d’un système à bout de souffle. Comment faut-il repenser l’aide sociale à l’enfance ?

Aide Sociale à l'Enfance : faut-il tout revoir ?
Aide Sociale à l'Enfance : faut-il tout revoir ? © Getty / boonchai wedmakawand

Ils sont 340 000 en France. Des enfants qui bénéficient d'une mesure de protection, parce qu'ils n'ont pas de parents, ou des parents défaillants. Des voix s'élèvent, de plus en plus nombreuses, pour dénoncer les défaillances de l'Aide Sociale à l'Enfance. Parmi les électrochocs qui ont marqué l'année, il y eut un reportage diffusé sur France 3, Enfants placés, les sacrifiés de la République.

La liste des dysfonctionnements est immense. Nous en parlons avec Lyès Lyouffok, ancien enfant placé, qui est devenu le porte-voix des autres. Laura Izzo, éducatrice spécialisée, elle travaille auprès de parents qui ont toujours la garde de leurs enfants mais font l'objet de mesures d'accompagnement, sur décision du juge. Et Perrine Goulet, députée LREM, auteure d'un rapport sur l'Aide Sociale à l'Enfance et elle-même ancienne enfant placée. 

Faut-il revoir le modèle de l’aide sociale à l’enfance, accaparé en grande partie par l’enjeu du placement ? Comment développer les moyens d’action préventifs qui assurent un accompagnement de l’enfant et de sa famille ?

Retrouvez ici le site de l'association REPAIRS!, évoqué par Lyès Louffok à la fin de l'émission : un réseau d’entraide qui s’adresse aux sortants de foyers et de familles d’accueil.

Les invités
  • Laura IzzoEducatrice spécialisée, auteure de "Du côté des enfants en danger"
  • Lyes LouffokAncien enfant placé, membre du conseil national de la protection de l’enfance
  • Perrine GouletDéputée LREM de la Nièvre
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.