Faut-il attribuer un statut à la Première Dame ? La personnalité de la femme du président est-elle de nature à changer les choses ?

Brigitte Macron, le 14 juillet 2017
Brigitte Macron, le 14 juillet 2017 © AFP / MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

Le courrier reçu n’est pas un indicateur très précis, mais ça permet tout de même de flairer une tendance. Voilà un peu plus de deux semaines que "Le débat de midi" a fait son retour sur la grille d’été de France Inter et pour l’instant, deux émissions se détachent largement du peloton : la charge mentale et la maltraitance médicale.

Un débat sur l’organisation des tâches ménagères qui incombe majoritairement aux femmes et un autre sur le comportement de certains médecins qui « oublient » que le consentement des patients est exigé par la loi, notamment dans une salle d’accouchement. Deux sujets sur lesquels vous avez été très nombreux à nous écrire. Deux sujets qui mettent en lumière les inégalités entre les hommes et les femmes.

Brigitte Macron reçoit jusqu'à 140 lettres par jour

Aujourd’hui, je vous propose de parler d’une femme dont l’influence est liée à celle de son mari et qui reçoit beaucoup de courrier ! 140 lettres par jour sont adressées à Brigitte Macron à l’Elysée, d’après son cabinet. Preuve, à en croire l'Elysée, que les attentes des Français envers la nouvelle première dame sont plus importantes qu’envers les précédentes.

Emmanuel Macron a promis de clarifier le statut de son épouse en lui donnant un rôle public, mais pas de rémunération.

Que changera ce statut ? Que nous apprennent les précédentes premières dames et les "first ladies" américaines en la matière ? La personnalité de la femme du président est-elle de nature à changer les choses ?

Brigitte Macron est-elle une première dame comme les autres ?

Nos invités

Programmation musicale

  • Mes onomatopées, Mesparrow
  • In cold blood, alt-J
  • Jimmy, Moriarty
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.