Une récente étude de la société Kantar révèle qu'en 2019 86% des ménages français possèdent une ou plusieurs voitures, le chiffre atteint 95% dans les zones rurales. Pourtant la pollution tue, alors pourquoi les français sont-ils toujours autant dépendants de l'automobile ?

No future la voiture ?
No future la voiture ? © Getty / Mint Images

La dépendance des français à la voiture, c’est un sujet sensible qui se situe au croisement de problématiques très actuelles. Et au carrefour de réformes qui ont embouteillé les rues et les débats : la hausse du prix du carburant, l’écotaxe, la limitation à 80km/h, la piétonisation des centres villes sont devenues ces derniers mois les carburants d’une rixe politique et idéologique. 

Qu’elle soit symbole de liberté ou source de pollution, notre usage de l'automobile et de ses alternatives divise. Mais ce serait un peu rapide et paresseux d’opposer écolos à vélos et pollueurs en SUV qui balancent leurs mégots sur la 4 voies. Cela mérite en tout cas un débat mesuré et qui dépasse les clivages : est-ce la fin de la bagnole ? 

En 1972, dans le film culte et adoré de Claude Lelouch, l’aventure c’est l’aventure, le fils du personnage incarné par Lino Ventura y répondait de façon assez désespérée : 

Papa il faut que je t'explique, je veux que tu comprennes, deux secondes, le capital c'est foutu, la cinquième c'est foutu, le PC c'est foutu, la société de consommation c'est fini tout ça [...] les bagnoles c'est foutu, faut que tu en prennes conscience faut que tu te réveilles.

La fin de la 5e, du parti communiste et de la société de consommation, on verra plus tard, ce midi, on va se contenter avec mes invités de se demander s’il existe un populisme de l’automobile, ou à l’inverse une autophobie ? Et plus précisément, si l’addiction à la voiture est individuelle ou collective ? 

Réagissez

Autour de la table ce lundi pour en parler, Olivier Schneider, Président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), Didier Bollecker (en duplex de France Bleu Alsace), Président de l'Automobile Club Association, Olivier Archambeau, géographe, professeur à l'Université Paris 8 Saint-Denis et président de la société des explorateurs français, Mathieu Chassignet, Ingénieur mobilité, qualité de l'air et transition énergétique à l'ADEME.

Racontez-nous, dites-nous ce que vous pensez ici, sur l’application France Inter ou encore sur Twitter, #ledébatdemidi. N'hésitez pas à nous raconter votre expérience, vos témoignages seront précieux pour alimenter le débat !

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.