A quoi servent les cours d'Histoire ? Et pourquoi devrait-on se réconcilier avec notre Histoire ?

Buste de Marianne, symbole de la République française
Buste de Marianne, symbole de la République française © Getty / Chesnot

Certains métiers font un peu peur. Je ne sais pas moi...dentiste pour les grands fauves ou testeur de parachute !

Mais voilà une activité encore plus dangereuse - à tel point que je me demande si ceux qui l’exercent sont vraiment volontaires : écrire les programmes d’histoire-géographie en France.

La rédaction d’un programme d’histoire est une opération sensible sous haute surveillance, et celui qui s’y colle est à peu près certain d’être accusé d’idéologie. Pendant cette année électorale, on a vu revenir deux mots apparemment inoffensifs : récit national. La France a besoin, entend-on, d’un grand récit national qui rende les enfants fiers de leur pays. Attention à l’instrumentalisation politique, répondent les enseignants.

La nomination d’un « Monsieur Mémoire » à l’Elysée, chargé de « réconcilier les mémoires » et le succès impressionnant en librairie du livre de Patrick Boucheron, "Histoire mondiale de la France" sont deux nouveaux indices de cette passion très hexagonale.

Nos invités

Programmation musicale

  • Croisières méditerranéennes, Bernard Lavilliers
  • The system only dreams in total darkness, The National
  • Your song, Elton John
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.