Sommes-nous trop nombreux sur Terre ? L'injonction à la maternité est-elle toujours aussi prégnante ?

Et si on arrêtait de faire des enfants ?
Et si on arrêtait de faire des enfants ? © Getty / PhotoAlto/Frederic Cirou

Les chiffres, c'est bien connu, ne veulent plus rien dire au-delà d'un certain seuil. C'est vrai pour les grosses sommes d'argent comme pour la population mondiale. Selon les récents calculs de l'ONU, la Terre gagne chaque année 83 millions d'habitants. Pas évident de se rendre compte. Mais il existe des sites internet qui proposent un décompte de la population en temps réel et ça devient tout de suite plus concret. Par exemple, je suis connectée en ce moment sur population.io qui affiche un compteur : nous sommes 7 milliards et demi sur terre et chaque seconde qui passe des bébés dans le monde entier viennent s’ajouter au total. Il faut avouer que c’est assez fascinant.

Nous serons donc presque 10 milliards sur terre en 2050. Question toute bête : faudrait-il arrêter de faire des enfants ? Peut-on parler de l’existence d’un dogme nataliste en France ? Une natalité vigoureuse serait forcément une bonne nouvelle. Comment sont perçus, en France et ailleurs dans le monde, celles et ceux qui ne veulent pas se reproduire ? Cela pose une question compliquée : pourquoi fait-on des enfants ? J’attends vos réactions, chers auditeurs : vous connaissez le chemin : sur twitter #ledébatdemidi, via le site franceinter.fr ou grâce à l’application France Inter.

Nos invités

Programmation musicale

  • L'année la plus proche de tous les temps, Raphaël
  • Seu Pai, Arto Lindsay
  • Lonely Avenue, Ray Charles

Pour aller plus loin

Population.io, le projet de la population mondiale

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.