En 2013, l’effondrement du Rana Plaza, bâtiment qui accueillait plusieurs milliers d'ouvriers travaillant pour de grandes marques occidentales a été une élément déclencheur dans la prise de conscience pour le secteur de la mode. Pour autant, la secteur a-t-il opéré des changements concrets ?

La mode est-elle devenue responsable ?
La mode est-elle devenue responsable ? © Getty / Elke Meitzel

La fabrication de textile, c’est la deuxième source de pollution, juste après le pétrole. Son impact sur l’environnement équivaut à celui du trafic maritime et des vols internationaux internationaux réunis. 

Prendre l’avion pour des raisons écologiques oui, mais une simple paire de jeans continue à parcourir tranquillement 65 000 km en moyenne. Une fois et demi le tour de la Terre pour atterrir dans nos placards.  Ou à la poubelle, puisqu’on jette en moyenne 12 kilos par an de vêtements, qu’ils soient usés ou neufs. 

Le désastre provoqué par un simple t-shirt n’est qu’écologique ou esthétique s’il est moche. Il est aussi social et sanitaire. Impossible de l’ignorer depuis l’effondrement meurtrier du Rana Plaza au Bangladesh en 2013. C’est donc le sujet du débat de midi : comment passer d’une mode jetable à une mode responsable ?

Réagissez

Autour de la table ce vendredi pour en parler, Majdouline Sbaï, sociologue de l'environnement et auteure de Une mode éthique est-elle possible ? (Rue de l'échiquier) en duplex depuis France Bleu Occitanie, Yohann Petiot, directeur général de l'Alliance du Commerce, Géraldine Florin, responsable des événements pour le salon Who's Next et Marie-Laure Guislain, avocate, chargée du contentieux pour l'association Sherpa, par téléphone.

Racontez-nous, dites-nous ce que vous pensez ici, sur l’application France Inter ou encore sur Twitter, #ledébatdemidi. N'hésitez pas à nous raconter votre expérience, vos témoignages seront précieux pour alimenter le débat 

Les invités
Programmation musicale
  • BARBAGALLOLa paix2019
  • METRONOMYSalted caramel ice cream (radio edit)2019
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.