Selon un sondage d'avril dernier, 55% des français restent hostiles à la chasse. La population des chasseurs est vieillissante et le nombre de titulaires du permis, en baisse : 1 million et quelques, c'est moitié moins qu'en 1975, dans ce contexte, quel avenir pour la chasse ?

Chasse
Chasse © Radio France / Anaëlle Verzaux

Alors que la Fédération nationale tente de moderniser son image depuis un an pour attirer le chaland... nouvelle direction de la communication, un site internet tout beau tout neuf tout vert avec des photos de biches. Une campagne vidéo, moquée mais efficace, 14 millions de vues, où on voit des jeunes parler de leur partie de chasse ou des bobos parisiennes en train de manger un chevreuil au quinoa. Car le rajeunissement et la féminisation sont au coeur de ce lifting, avec aussi une flopée d’instagrammeuses chasseresses qui nous postent leurs recette de nuggets de faisan, des poses sexy avec leur fusil, ou des vidéos en pleine action ou presque

Face aux critiques, à l'émergence de la question du bien-être animal, l’enjeu est grand pour les chasseurs, bien conscients de la nécessité d'évoluer. Preuve en est ce livre blanc envoyé à tous les parlementaires le mois dernier où il est écrit je cite que pour demeurer une activité répandue en 2040, la chasse doit s’imposer de sérieux efforts d’adaptation à un monde qui bouge beaucoup.

Avec nous pour en parler : 

  • Willy Schraen, Président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) et auteur d'Un chasseur en campagne (Gerfaut) ;
  • Pierre Rigaux, expert naturaliste, biologiste de formation et auteur de Ma Campagne, illustré par Arnaud Tételin (Belin) ;
  • Christophe Baticle, socio-anthropologue, enseigne à l’Université de Picardie Jules Verne à Amiens ;
  • Marine, instagrammeuse du compte InstaChasseresse et directrice marketing dans une start-up à Paris. 
Programmation musicale
L'équipe
Contact