Si vous voulez extraire l'ADN de la fraise, avec du liquide vaisselle et un filtre à café, comprendre le retrait de l’histoire récente de l'Afghanistan, c’est possible, sur internet… Simplification ou simplisme ?

La vulgarisation est-elle vulgaire ? Simplification ou simplisme ? On peut toujours se demander si la vulgarisation mène à la connaissance ?
La vulgarisation est-elle vulgaire ? Simplification ou simplisme ? On peut toujours se demander si la vulgarisation mène à la connaissance ? © Getty / DjordjeDjurdjevic

Si vous vous demandez comment extraire l'ADN de la fraise, avec du liquide vaisselle et un filtre à café, Internet a la réponse. Si vous voulez tout comprendre du retrait de l’histoire récente de l'Afghanistan en 13 minutes, c’est possible, sur internet… Et si vous voulez vraiment savoir si les dauphins se droguent en gobant des poissons globes, c’est aussi possible, sur internet…  

Ludiques, documentés, diffusant des informations vérifiées, on trouve sur la toile de nombreux vulgarisateurs scientifiques. Ils n’ont pas forcément de diplômes en chimie, histoire ou zoologie, pourtant, des organismes aussi sérieux que le Cnes ou le gouvernement s’adressent à eux, pour faire passer des messages.

Alors on peut toujours se demander s’il s’agit de simplification ou de simplisme ? On peut aussi se dire qu’ils sont des gardes fous sur cet internet où on peut lire et voir un bon paquet de contre-vérités… Alors la vulgarisation mène-t-elle à la connaissance ? 

Avec nous pour en parler

  • Hugo Décrypte, youtubeur journaliste ; 
  • Pascal Plantard, anthropologue des usages des technologies numériques à l'Université Rennes 2 ; 
  • Marie Treibert, créatrice de la chaîne YouTube La boîte à Curiosités ;
  • Sylvie, professeure de physique-chimie dans un lycée de région parisienne 

Programmation musicale 

  • We're on our way now, Noel Gallagher (2021) ;
  • Cha-cha-cha, Bonnie Banane (2020)
L'équipe
Contact